Farnham: Steve Charbonneau au boulot

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham: Steve Charbonneau au boulot
Steve Charbonneau arrive à Farnham avec des idées plein la tête.

Steve Charbonneau, ancien porte-couleur des Alouettes de Montréal, se joint au service des loisirs, de la culture et du tourisme de la Ville de Farnham à titre de directeur. Le nouveau venu, en poste depuis lundi, prend la relève de Marie-Claude Viau, aujourd’hui à l’emploi à la Ville de Magog.

«Ça ne faisait pas partie de mes plans, car je n’étais pas vraiment en recherche d’emploi, mais ça cadre parfaitement avec mes intérêts: faire bouger les gens et mettre à leur disposition les ressources nécessaires pour y parvenir», révèle d’entrée de jeu l’ex-propriétaire d’un centre de conditionnement physique.

Steve Charbonneau a consacré beaucoup de temps et d’énergie, en 2012, à la mise sur pied du portail www.monentraineur.com qui répertorie les services de mise en forme publics et privés à la grandeur du Québec. Cet outil électronique, implanté avec la complicité du groupe de presse TC Media, permet, d’un simple clic, de dénicher un gym, un cours de groupe, un complexe sportif ou un entraîneur spécialisé. Il présente également des capsules mettant en vedette des personnalités québécoises faisant l’essai d’une discipline sportive qui mérite d’être mieux connue. On y trouve par ailleurs des chroniques, infolettres et capsules sur la nutrition, la motivation, l’habillement et autres sujets connexes.

«Je vais continuer à m’impliquer dans le projet durant mes temps libres, car je crois à l’utilité d’un tel site», précise M.Charbonneau.

Feuille de route

Steve Charbonneau s’amène à Farnham avec son bagage de connaissances et d’expériences.

Après une carrière de onze ans dans la Ligue canadienne de football (six ans avec les Alouettes et cinq ans avec les Eskimos), ce dernier a réussi à jumeler son amour du sport et son intérêt pour le monde des affaires. Il a notamment été propriétaire d’une entreprise spécialisée dans l’importation d’équipements sportifs (2004 à 2008), puis du complexe Énergie Cardio de Granby (2001 à 2010), où il a géré une équipe de 22 employés.

Ce bachelier en administration de l’Université du New Hamshire, qui se décrit comme «une machine à idées», a également travaillé à l’élaboration d’un tournoi de golf extrême, en collaboration avec le club de Farnham et l’administration Hüsler. La première édition de cette compétition amicale aura lieu à Farnham le 1er juin prochain.

«Pour ne pas être en conflit d’intérêt, je troque mon rôle de promoteur du tournoi pour celui d’organisateur. La Ville de Farnham prend les choses en main et s’apprête à mettre en ligne une page pour les inscriptions. J’ai commencé à en parler aux gens de mon entourage et je peux vous assurer que le projet est très bien reçu», ajoute le Bromontois d’adoption.

Un joueur d’équipe

Le nouveau directeur du service des loisirs connaît bien la région pour être né à Cowansville et avoir fait une partie de ses études secondaires à la polyvalente Massey-Vanier.

Ce dernier arrive à Farnham avec des idées plein la tête et une bonne dose de détermination. Il entend miser sur les activités existantes, puis en proposer d’autres.

«La course à pied est très tendance par les temps qui courent. Pourquoi Farnham ne profiterait-elle pas de cet engouement pour présenter une classique de 2, 5 et 10 km?», lance le principal intéressé, à titre d’exemple.

Steve Charbonneau croit par ailleurs aux mérites du Carnaval des joues rouges, une activité en plein air qui prend la relève de Plaisirs d’hiver.

«J’irai faire mon tour au Carnaval, ce week-end, avec les enfants», nous a-t-il confié la veille de l’événement.

Le nouveau directeur a déjà rencontré Julie Paquette, coordonnatrice des fêtes et événements à la Ville de Farnham et Céline Ouellette, adjointe administrative au service des loisirs.

«Je pense qu’on va former une bonne équipe. Julie connaît bien les arts et la culture, alors que je nage dans le domaine du sport depuis ma tendre enfance. Ça va faire un bon mixte. Et puis, avec François Giasson à la direction générale de la Ville, je suis en pays de connaissance», assure-t-il. Les deux hommes se connaissent depuis une quinzaine d’années.

Et à ceux qui pourraient craindre que Steve Charbonneau donne préséance au sport, au détriment de la culture, le principal intéressé se fait rassurant en rappelant son intérêt pour la musique et le théâtre.

«Je suis moi-même musicien. Le piano et la guitare ont longtemps été mon échappatoire», signale le grand gaillard qui a par ailleurs déjà gagné le prix d’interprétation masculine au Festival de théâtre amateur de Massey-Vanier.

Quand on lui demande s’il a déjà pensé au métier de comédien, Steve Charbonneau laisse entendre qu’il ne peut pas tout faire en même temps et doit choisir ses batailles.

Et qu’en est-il de la politique?

«J’ai été approché par tous les partis politiques du Québec, mais je mets ça sur la glace pour les prochaines années. Mon père m’a déjà dit à la blague que la politique, c’était fait pour les têtes grises», poursuit le fils de Jacques Charbonneau, ancien maire de Cowansville, ex-préfet de la MRC de Brome-Missisquoi et Farnhamien de naissance.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires