Fin de l’éclosion de COVID-19 à la Résidence Bedford

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Fin de l’éclosion de COVID-19 à la Résidence Bedford
La RPA Résidence Bedford ne l’a pas eu facile au cours du dernier mois, mais la situation est maintenant sous contrôle. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Claude Hébert)

SANTÉ. La sixième vague de COVID-19 frappe fort au Québec et les résidences privées pour aînés (RPA) de Brome-Missisquoi ne sont pas épargnées.

La Résidence Bedford a connu son lot de problèmes le mois dernier, mais la situation est maintenant sous contrôle.

L’éclosion de COVID-19 a débuté le 18 mars pour finalement s’estomper au cours des derniers jours. Au total, 36 résidents et huit des 20 employés de l’établissement ont contracté la maladie.

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a dépêché un préposé surveillant et deux aides de service pour la distribution des repas et la désinfection des lieux.

L’établissement de Bedford a également fait appel à une agence afin de pouvoir bénéficier de la présence d’un préposé additionnel à des fins de surveillance.

«Nous avons dû délester certains services – les bains complets par exemple –  afin de nous concentrer sur l’essentiel. Les familles ont pu avoir accès au bâtiment et visiter leurs proches en prenant les précautions d’usage», indique la directrice de l’établissement, Marie-Claire Morin.

Établissements épargnés

Si la pandémie continue de causer des maux de tête à certains propriétaires ou administrateurs de RPA, d’autres établissements s’en tirent à bien meilleur compte. C’est notamment le cas pour la Résidence Dunham.

«Nous avons eu une petite éclosion touchant moins de cinq personnes, en janvier dernier, mais il n’y a présentement aucun cas actif de COVID-19 dans nos murs. Nous prenons beaucoup de précautions et gérons notre établissement à la façon d’une grosse bulle. Nous pouvons également compter sur une bonne collaboration des familles», précise Roxanne Naud, copropriétaire de cette RPA de 24 chambres établie à Dunham.

La situation est également au beau fixe à la Résidence Duhamel, un établissement privé de Notre-Dame-de-Stanbridge.

«Il n’y a pas de cas actifs chez nous, mais on se croise les doigts et on espère être épargnés par la sixième vague», indique la copropriétaire Johanne Duhamel.

On se souviendra que cet établissement avait vécu des heures difficiles, en décembre 2020, quand ses 22 résidents et la quasi-totalité des membres du personnel avaient été infectés par le coronavirus.

«J’ai dû faire face à la situation avec l’aide d’un seul employé. Ça a été tout un défi», nous confie Mme Duhamel.

Au moment d’aller sous presse, on ne dénombrait aucun cas de COVID-19 au CHSLD Foyers Farnham et au CHSLD Centre d’accueil de Cowansville, selon les informations fournies par le CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires