Iberville: Philippe Jetten-Vigeant et le défi de faire connaître les idées de Québec solidaire

Photo de Louise Bedard
Par Louise Bedard
Iberville: Philippe Jetten-Vigeant et le défi de faire connaître les idées de Québec solidaire
Philippe Jetten-Vigeant est candidat de Québec solidaire dans Iberville. (Photo : Le Canada Français – Julien Saguez)

POLITIQUE. Présent cet été à plusieurs événements dans le comté d’Iberville où il se présente, Philippe Jetten-Vigeant dit avoir constaté un intérêt grandissant pour les idées de Québec solidaire. Son défi est de les faire connaître.

«Québec solidaire, on a notre image préconçue. Quand on prend le temps de parler aux gens et de leur présenter nos propositions, ils disent que ce sont de très bonnes propositions», relate-t-il. Le parti a fignolé ses engagements et a beaucoup à offrir aux familles et aux aînés, fait-il valoir.

Les principes du parti demeurent les mêmes qu’il y a quatre ans, mais les propositions les incarnent mieux «Quand on parle d’égalité entre les hommes et les femmes, l’accès en CPE est très important», donne-t-il à titre d’exemple. Le parti s’engage à compléter le réseau des CPE et des services de garde en milieu familial.

M. Jetten-Vigeant en est à sa deuxième campagne dans la circonscription. Agronome de profession, ce résident de Sainte-Anne-de-Sabrevois est connu dans le milieu agricole. Il est impliqué comme membre du conseil d’administration de CIME à Mont-Saint-Grégoire et comme administrateur de l’organisme Alternative Aliment-Terre à Marieville.

Coûts de la vie

Les échanges avec les électeurs lui ont permis de constater que les préoccupations des gens touchent d’abord le coût de la vie. Il leur présente les engagements du parti qui veut indexer les rentes au coût de la vie et même les bonifier pour les retraités.

Concernant le logement, il répète la promesse de créer 7000 logements sociaux en Montérégie.

Au chapitre de la santé, son parti favorise le développement des services de maintien à domicile pour les aînés et des services accrus dans les CLSC. «En santé, cinq gouvernements se sont succédé en promettant un médecin à tous. Nous pensons différemment. On voudrait que plus de professionnels dans le réseau puissent aider les gens. On ne doit pas faire passer tout le monde par la porte de l’urgence», dit-il.

Agriculture

En agriculture, M. Jetten-Vigeant met de l’avant l’obligation d’avoir 70% d’aliments locaux servis dans les établissements publics comme les écoles, CPE, CHSLD et hôpitaux. Le gouvernement l’avait promis, mais il n’a pas livré la marchandise, constate-t-il.

Une mesure qui non seulement stimulerait la production locale, mais inculquerait aussi aux plus jeunes l’importance de manger local. Pour le candidat, il s’agit aussi d’une forme de respect pour les aînés qui ont cultivé la terre et pour les agriculteurs qui nous nourrissent chaque jour.

Municipalités

La position du parti touchant la réforme du mode de financement des municipalités est un autre élément de la plateforme qui trouve écho dans le comté.

«Présentement, ça dépend presque entièrement du revenu foncier, ce qui est extrêmement problématique parce que ça met de la pression sur l’étalement urbain au détriment des terres agricoles et des espaces verts», déplore-t-il. Le candidat indique que son parti a travaillé sur cette question avec l’Union des municipalités et des propositions sont à venir.

Sur le problème plus spécifique de l’approvisionnement en eau potable à Clarenceville, il considère que c’est une aberration en 2022. «Ce n’est pas plus acceptable qu’une communauté manque d’eau dans le sud du Québec que dans les réserves autochtones», déclare-t-il.

Dans d’autres secteurs du comté, ce sont des problèmes de sécurité routière qui ont été portés à son attention par les élus qui se plaindraient du manque d’écoute du gouvernement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires