Journée de débrayage au Cégep de Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Journée de débrayage au Cégep de Granby
Des membres du Syndicat du personnel de soutien du Cégep de Granby exercent des moyens de pression, aujourd'hui, dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. (Photo : Granby Express - Archives)

RELATIONS DE TRAVAIL. Des membres du Syndicat du personnel de soutien du Cégep de Granby sont en grève aujourd’hui en guise de moyen de pression devant la lenteur des négociations pour le renouvellement de leur convention collective.

«Ça fait un an que nous sommes sans contrat de travail, un an que le personnel de soutien n’a pas baissé les bras face aux nombreux défis et revirements de situation causés par la pandémie. Ces gens ont à cœur d’offrir aux étudiantes et aux étudiants des milieux d’études de qualité, mais on doit leur donner les moyens de le faire. Le réseau collégial vit une forte problématique d’attraction et de rétention du personnel; la dégradation de nos conditions de travail et de salaire y est pour quelque chose. Cette journée de grève est un cri du cœur, le gouvernement doit se réveiller et bonifier le cadre financier de la négociation. Il doit nous donner les moyens réels d’améliorer les conditions de travail avant que les services publics ne soient complètement désertés», a indiqué, par voie de communiqué, Valérie Fontaine, présidente de la FPSES-CSQ.

Lors d’un récent vote, les syndiqués du collégial affiliés à la CSQ ont entériné un mandat de grève de cinq jours à recourir au moment opportun, a fait savoir la centrale syndicale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires