La MRC demande la mise en place d’une direction locale au RLS de la Pommeraie

Par Xavier Demers
La MRC demande la mise en place d’une direction locale au RLS de la Pommeraie
La MRC de Brome-Missisquoi reçoit régulièrement des échos concernant la complexité entourant la gestion au quotidien des ressources humaines et les problèmes causés par la centralisation de la gestion à Sherbrooke. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Éric Patenaude)

SANTÉ. Quelques semaines après la présentation du plan de reforme du système de santé du ministre Christian Dubé, la MRC de Brome-Missisquoi signifie son intérêt à ce qu’un poste de gestionnaire soit créé au sein du RLS de la Pommeraie dans le but de décentraliser la prise de décision au quotidien. 

La MRC tend également la main au CIUSSS de l’Estrie-CHUS en lui offrant sa collaboration dans cette démarche.

» On a reçu beaucoup d’échos de gens autant de l’hôpital, de la fondation, des CHSLD, des CLSC concernant la complexité entourant la gestion au quotidien des ressources humaines et les problèmes causés par la centralisation de la gestion à Sherbrooke, a déclaré le directeur général de la MRC, Robert Desmarais. On a perdu des médecins dans la région qui n’ont pas été remplacés, des infirmières vont quitter également. On est inquiets quant à la qualité des services. On voit que les besoins sont grandissants. »

Selon ce qu’a entendu la MRC, le canal de communications serait défaillant entre les intervenants sur le terrain et les gestionnaires à Sherbrooke.

» Il n’y a personne dans Brome-Missisquoi, à l’exception des gestionnaires responsables des CHSLD, qui est habilité à prendre des décisions quand il y arrive toutes sortes de petits pépins tous les jours, a déploré M. Desmarais. Ce qu’on nous dit, c’est que la centralisation a amené des avantages, mais aussi beaucoup d’inconvénients dans la gestion locale. Ce que le CA demande, c’est que le CIUSSS mette en place une direction locale au RLS de la Pommeraie. Cette personne aurait la charge de diriger les RH et toute la gestion quotidienne du réseau de santé. »

Le conseil des maires a adopté la semaine dernière cette résolution, qui provenait d’une recommandation du comité administratif. Les élus l’ont accueilli chaleureusement.

» Il y a eu des revendications de faites, des constats faits, a affirmé le préfet de la MRC, Patrick Melchior. Brome-Missisquoi est précurseur là-dedans. C’est tout indiqué avec la direction que le gouvernement a donnée. Il faut être préventifs, mais surtout proactifs dans ce dossier-là. «

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires