La Pommeraie honore Gérard Harbec

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
La Pommeraie honore Gérard Harbec

Le Centre d’hébergement Gérard-Harbec a été inauguré en présence de l’épouse du défunt

La maison d’hébergement de 20 lits, inaugurée à Farnham en 2012, porte désormais le nom de Gérard Harbec… et ce n’est pas sans raison! Cet homme d’affaires avisé a contribué de façon très étroite au projet d’expansion des Foyers Farnham en multipliant les pressions politiques et en allant frapper aux bonnes portes.

«Sans son intervention, le CHSLD Les Foyers Farnham n’aurait jamais obtenu ses 20 lits additionnels et nous ne serions pas ici aujourd’hui», a pris soin de rappeler le député Pierre Paradis, cet après-midi, alors que l’on inaugurait le centre d’hébergement Gérard Harbec en présence des membres de la famille du disparu, des employés et des résidents de l’établissement et des représentants du CSSS La Pommeraie.

Le député Paradis garde le précieux souvenir d’une «rencontre déterminante» entre Gérard Harbec, Roger Laguë et l’ancien ministre de la Santé, Philippe Couillard.

«Je suis passé prendre MM. Harbec et Laguë à leur domicile respectif et nous sommes descendus à Québec rencontrer le ministre. M. Couillard se souvient encore très bien de cette rencontre et de la détermination de ces deux hommes qui, faut-il le rappeler, n’étaient déjà plus très jeunes à l’époque», ajoute le député libéral.

Ce dernier laisse entendre que les Foyers Farnham ont reçu le feu vert pour la construction d’une nouvelle maisonnée de 20 lits dans un contexte de forte compétition entre les établissements de santé du Québec, de la Montérégie et de la MRC de Brome-Missisquoi.

«Farnham a remporté la mise parce que les besoins étaient là et parce que quelqu’un y a cru, tout en sachant s’entourer des bonnes personnes», poursuit M.Paradis.

Autres témoignages

Le maire de Farnham, Josef Hüsler, est du même avis.

«Gérard Harbec était un homme déterminé et têtu, dans le bon sens du terme. Il donnait toujours son 110 % et mettait tout en œuvre pour atteindre ses objectifs. La communauté de Farnham lui doit une fière chandelle», affirme le maire Hüsler, à propos de celui qui siégé à l’hôtel de ville de 1963 à 1975 en qualité de maire et de conseiller municipal.

Le président du conseil d’administration de La Pommeraie, Michel Lafrance, insiste pour sa part sur le rôle joué par Gérard Harbec dans la campagne d’acquisition de 100 lits à commande électrique pour les bénéficiaires des CHSLD de Farnham, Cowansville, Bedford et Sutton.

«Son énergie et sa détermination ont permis d’acquérir des lits électriques supplémentaires et des leviers sur rail pour assurer le déplacement des bénéficiaires de façon sécuritaire, entre 2002 et 2007, alors qu’il assumait la présidence de la Fondation des Foyers Farnham», signale M.Lafrance.

La porte-parole de la famille Harbec, Jacinthe, précise que son Gérard Harbec est devenu orphelin de père à l’âge de 14 ans et s’est consacré dès lors à la survie de ses neuf frères et cinq sœurs.

«C’est la première cause qu’il a épousée. Il s’est par la suite impliqué au sein de l’entreprise familiale, puis dans les affaires publiques, contribuant ainsi à l’implantation d’un centre d’art, d’un aréna et d’une école polyvalente sur le territoire de Farnham», signale la fille de l’illustre Farnhamien.

Cette dernière laisse entendre que Gérard Harbec trouvait important que les citoyens de Farnham puissent vieillir dans leur communauté, en recevant les soins de santé auxquels ils avaient droit.

«Mon père avait également coutume de dire qu’il ne faut jamais lâcher quand c’est pour le bien commun. C’était en quelque sorte sa phrase clé», poursuit Jacinthe Harbec, dont la mère bénéficie aujourd’hui de la présence des Foyers Farnham.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires