L’ancien député du NPD, Pierre Jacob, est décédé

L’ancien député du NPD, Pierre Jacob, est décédé

Pierre Jacob a été député fédéral durant un mandat dans Brome-Missisquoi.

Crédit photo : Journal l'Avenir et des Rivières - Archives

POLITIQUE. Celui qui a été député de Brome-Missisquoi de 2011 à 2015 sous la bannière du Nouveau parti démocratique (NPD) n’est plus. Pierre Jacob, dont les problèmes de santé l’avaient forcé à quitter la sphère politique, est décédé le samedi 21 juillet.

Selon l’avis de décès paru sur le web, l’ancien député serait mort subitement. L’homme qui demeurait à Lac-Brome était âgé de 65 ans. Ses funérailles et son inhumation auront lieu en intimité à une date ultérieure. Des dons en sa mémoire à la Société Parkinson Québec seraient appréciés de la famille, précise l’avis.

Pierre Jacob a été élu dans la foulée de la vague orange en 2011 sous la direction de Jack Layton. Marcel Lapierre, qui a été président de l’Association du NPD de Brome-Missisquo, durant le mandat de M. Jacob, indique que le politicien a été un pionnier pour l’organisation en étant le premier député à porter les couleurs du NPD dans la circonscription. «Il a servi la cause du NPD. On était très déçu quand il est tombé malade», indique M. Lapierre.

Rappelons que des problèmes de santé non précisés ont tenu le néo-démocrate à l’écart de la colline parlementaire à compter de l’automne 2014. Il a de plus subi une fracture de la hanche lors de la période des fêtes de 2014.

«Pierre était très dynamique. Il posait de bonnes questions. Il travaillait pour son comté. Les gens de la région étaient importants pour lui», enchaîne M. Lapierre. Ce dernier se dit «bien heureux d’avoir pu travailler avec lui. C’était un homme ouvert, simple et humble. Je lui lève mon chapeau», poursuit Marcel Lapierre.

Jagmeet Singh, l’actuel chef du NPD, a réagi au décès du néo-démocrate sur Twitter. «Au nom de toute la famille du NPD, je transmets mes condoléances à la famille, aux ami·es et aux ex-collègues de Pierre en cette période difficile», a-t-il écrit.

Pendant qu’il était député, Pierre Jacob a été membre du Comité permanent de la justice et des droits de la personne ainsi que du sous-comité des droits internationaux de la personne du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international. Durant son mandat, Pierre Jacob a parrainé la Loi modifiant la Loi fédérale sur le développement durable. Toutefois, ce projet ne s’est rendu qu’au dépôt et en première lecture, selon les archives de la Chambre des communes.

Pierre Jacob détenait des formations en sciences sociales et psychologie, en criminologie, en droit et en administration publique.