Le CLD de Brome-Missisquoi a redistribué 1,8 M$ aux entreprises d’ici pendant la pandémie

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le CLD de Brome-Missisquoi a redistribué 1,8 M$ aux entreprises d’ici pendant la pandémie
Robert Desmarais, directeur général du CLD de Brome-Missisquoi. (Photo : Gracieuseté - Karine Goyette)

AFFAIRES. Le Centre local de développement a été particulièrement actif au cours de la dernière année afin d’appuyer les entreprises de Brome-Missisquoi aux prises avec la pandémie de coronavirus.

Pas moins de 571 entreprises et organismes ont bénéficié des services et de l’accompagnement du CLD dans la réalisation de leurs projets.

Le CLD a notamment eu à gérer le programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME), assorti d’une enveloppe de 4,29 M $, qui vise à soutenir les entreprises éprouvant des difficultés financières en raison de la COVID-19.

En 2021, le CLD a reçu 80 demandes du milieu des affaires et a accordé une aide financière à 56 entreprises pour un total de 1 703 000 $. Trois autres PME ont reçu des prêts FLI ou FLS totalisant 85 000 $.

«L’économie du Québec a connu de grandes perturbations en 2021, mais heureusement, la région de Brome-Missisquoi s’en est globalement bien tirée », indique le directeur général, Robert Desmarais.

Campagne d’attraction

La grande campagne d’attraction de la MRC de Brome-Missisquoi, à laquelle le CLD collabore depuis trois ans, s’est également poursuivie en 2021. Malgré les turbulences dues à la pandémie, la région est demeurée très attractive.

Selon les données de l’institut de la statistique du Québec (ISQ) pour la période de juillet 2020 à juillet 2021, la MRC Brome-Missisquoi a enregistré un solde migratoire positif de 2 414 nouveaux arrivants, soit 643 de plus qu’il y a un an. Brome-Missisquoi se classe au deuxième rang des MRC les plus attractives du Québec derrière Les Pays-d’en-Haut.

Secteur bioalimentaire

Selon le dernier recensement du CLD, l’agriculture demeure un moteur économique d’envergure dans Brome-Missisquoi. On y dénombre aujourd’hui 1100 producteurs agricoles et entreprises de transformation qui fournissent du travail à 5000 personnes et génèrent des revenus bruts annuels supérieurs à 500 M$. Il faut préciser que 80 % du territoire de la MRC Brome-Missisquoi est situé en zone agricole.

Portrait du milieu

Le CLD a également réalisé, en collaboration avec la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) et avec le soutien financier du gouvernement du Québec, une grande consultation auprès des élus, des entreprises et des organismes à vocation économique et sociale. Cette démarche avait pour but de mieux cerner les nouveaux enjeux, les besoins des entreprises et d’élaborer des pistes de solutions.

Le Rendez-vous économique de Brome-Missisquoi, tenu hier au Château Bromont en présence de quelque 200 élus et entrepreneurs, a par ailleurs permis de mobiliser et de fédérer l’ensemble des partenaires de l’écosystème économique régional autour d’un plan d’action.

Nouvelles ressources

Grâce au nouveau programme Accès entreprise Québec du gouvernement Legault, la MRC Brome-Missisquoi a pu recruter deux nouveaux conseillers en développement économique en vertu d’une entente de 900 000 $ sur cinq ans. Ces acquisitions permettront de bonifier l’accompagnement stratégique offert aux entreprises tout en offrant des services favorisant l’accès à l’expertise et au capital.

Le CLD est administré par des élus municipaux et des représentants des différents secteurs économiques de Brome-Missisquoi. Il s’agit de Louis Villeneuve, président, Richard Burcombe, vice-président, Hélène Bernier, secrétaire, Lucie Dagenais, trésorière, Nadya Baron, officier, et des administrateurs, Rachel Mahannah, Patrick Melchior, Claude Dubois, Robert Benoit et Jérémy Joyal-Deslandes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires