Le Groupe Terrart projette la construction de 35 immeubles locatifs à Bedford

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le Groupe Terrart projette la construction de 35 immeubles locatifs à Bedford
Le projet immobilier prévoit la construction de 28 bâtiments de six logis en façade et de sept autres édifices de douze unités de logement en arrière-lot. (Photo : Gracieuseté -FNX - INNOV)

HABITATION. Un important développement résidentiel intégré verra le jour au cours des prochains mois et des prochaines années au nord-ouest de la Ville de Bedford. Cette initiative du Groupe immobilier Terrart (1) devrait contribuer à une hausse de population évaluée à près de 25 %.

Les promoteurs ont acquis un premier lot de 26 000 m2 (285 000 pi2) appartenant à la Municipalité en 2021 et d’un terrain vacant de 48 700 m2 (525 000 pi2) au cours des derniers mois pour les besoins de ce projet.

Le site retenu par Terrart est situé sur la rue Campbell et fait déjà partie du périmètre urbain de la Ville de Bedford. On retrouve trois immeubles locatifs de trois étages datant des années 1990 dans le même secteur.

«Il s’agit d’un terrain plat, dont une partie est en friche et l’autre partie sert actuellement à la culture du maïs. Cela signifie qu’il n’y a pas d’arbres à abattre et que la réalisation du projet ne détruira pas la nature», signale le directeur du développement immobilier chez Terrart, Francis Roy.

Ce dernier ajoute que la partie boisée à l’est du site (10 % de la superficie totale) sera convertie en parc municipal et que le site sera desservi par un réseau de sentiers piétonniers d’une largeur minimale de trois mètres favorisant la circulation des occupants et donnant accès aux immeubles résidentiels, aux aires d’agrément et aux jardins communautaires. L’ajout de nombreux arbres permettra par ailleurs d’embellir le complexe immobilier tout en créant un écran d’intimité entre les bâtiments.

L’aménagement de bandes riveraines de 15 m de largeur contribuera à assurer la protection du ruisseau Coslett à l’extrémité ouest et de la branche du ruisseau Massicotte-Marchessault à l’extrémité est du site.

Un projet de 252 portes

Le projet La Relance regroupera 28 immeubles de six logis en façade et sept autres édifices de douze unités de logement en arrière-lot pour un total de 252 portes.

«La construction sera confiée à des contracteurs, mais le Groupe immobilier Terrart demeurera propriétaire de la très grande majorité des 35 bâtiments devant être répartis en six îlots distincts», indique M. Roy.

La mise en place des infrastructures souterraines a été confiée Excavation St-Pierre & Tremblay et doit débuter au cours de l’hiver. L’obtention des permis de construction devrait suivre au printemps.

«Le coup d’envoi des travaux de construction est prévu pour l’été prochain et la livraison des six premiers bâtiments (quatre sixplex et deux douze logis) pour décembre 2023», précise notre interlocuteur.

M. Roy laisse entendre que les promoteurs visent à la fois une clientèle locale (les travailleurs d’usine de Bedford notamment), une clientèle régionale (les résidents des localités environnantes) et une clientèle de l’extérieur de la région (les citadins de la Rive-Sud de Montréal par exemple).

Les responsables du projet espèrent pouvoir se qualifier pour le programme de logements abordables de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) et être ainsi en mesure d’offrir des loyers de 950 $ à 1000 $ par mois dans 20 % des unités de logement disponibles.

«Le coût du loyer standard, pour les autres unités, devrait se situer entre 1400 $ et 1500  $ par mois», ajoute le porte-parole du Groupe immobilier Terrart.

Les retombées du projet

Dans le document de présentation soumis à l’administration Dubois, les promoteurs font notamment valoir que la réalisation de ce projet immobilier de moyenne densité contribuera à la protection des milieux naturels du secteur tout en offrant «un milieu de vie sécuritaire et de qualité», à proximité des services.

L’ajout de nouvelles unités d’habitation devrait également permettre d’accueillir de nouveaux ménages tout en assurant la pérennité des commerces et services existants.

«Ce principe d’aménagement permet de rentabiliser les infrastructures municipales existantes (les réseaux d’aqueduc et d’égouts notamment) et de limiter la pression sur les terres agricoles avoisinantes», précisent les auteurs du document de présentation.

(1) Le Groupe immobilier Gestion Terrart est à l’origine de nombreux projets domiciliaires dans Brome-Missisquoi. Parmi ceux-ci, mentionnons Verforêt (Bromont), Parcours Nature (Adamsville), Boisé McClure, Quartier Papineau et projet du Pont Couvert (tous trois à Cowansville).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires