Legault bon deuxième dans Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Legault bon deuxième dans Brome-Missisquoi
Alexandre Legault en compagnie de quelques-uns de ses plus fidèles supporteurs. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Claude Hébert)

POLITIQUE.  Le candidat de Québec solidaire (QS), Alexandre Legault, a récolté 7138 voix lors des élections générales de lundi. Sa performance lui vaut la deuxième place derrière la candidate caquiste Isabelle Charest.

Le porte-couleur de QS avait obtenu l’appui de 7167 électeurs lors du scrutin de 2018, mais s’était alors classé troisième derrière ses adversaires caquiste et libéral.

Premières réactions

Si Alexandre Legault espérait une plus forte représentation de son parti à l’Assemblée nationale, il ne paraît guère surpris de la victoire éclatante de la Coalition avenir Québec (CAQ) à l’échelle de la province.

« Les sondages nationaux donnait la CAQ gagnante avec une forte majorité, mais on espérait causer la surprise. Et même si nos résultats ne sont pas flamboyants, les gens nous ont dit à maintes reprises pendant la campagne que nous avions tous les atouts pour offrir une très bonne opposition au gouvernement en place », indique-t-il.

Il convient de rappeler que QS a terminé la course avec onze députés, soit un de plus qu’en 2018.

« Les résultats ont été serrés dans plusieurs comtés », ajoute M. Legault.

Net déséquilibre

À l’instar des autres observateurs de la scène politique, Alexandre Legault constate un net déséquilibre entre le pourcentage de votes obtenu par trois des cinq principales formations politiques (QS, PQ et PCQ) et leur poids à l’Assemblée nationale.

« Le système électoral actuel est très payant pour le gouvernement, mais ne reflète aucunement l’appui accordé aux autres partis par 60 % des électeurs », note-t-il.

Le candidat défait profite également de l’occasion pour servir une mise en garde au premier ministre François Legault.

« Il va falloir que le gouvernement reste à l’écoute car les enjeux sont plus criants que jamais. Il y a urgence de remettre sur pied les services publics, de s’attaquer à la crise climatique, de construire de nouveaux logements sociaux et abordables », résume-t-il.

M. Legault se dit fier de son travail des dernières semaines et de l’accueil que les citoyens de Brome-Missisquoi lui ont réservé. Il entend continuer à s’impliquer dans les dossiers qui lui tiennent à cœur, mais estime qu’il est encore trop tôt pour dire s’il briguera de nouveau les suffrages.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires