Les élèves de l’école primaire Saint-Romuald se cuisinent un avenir

Photo de redaction_avenir
Par redaction_avenir
Les élèves de l’école primaire Saint-Romuald se cuisinent un avenir
La députée et ministre Isabelle Charest et le DG de Val-des-Cerfs, Éric Racine, ont mis la main à la pâte. (Photo : Gracieuseté - CSSVDC)

ÉDUCATION. Dans le cadre du projet «Je me cuisine un avenir», les apprentis cuisiniers de la classe de Sonia Demers, enseignante en 6e année, ont reçu un précieux coup de main de la part des autorités scolaires, de la Fondation du maire de Farnham et du bureau de la députée provinciale de Brome-Missisquoi.

Lors de leur visite à l’école primaire Saint-Romuald, la députée et ministre Isabelle Charest et le directeur général du CSS du Val-des-Cerfs, Éric Racine, n’ont pas hésité à revêtir un tablier pour aider les élèves à préparer des boulettes de porc glacées, sauce aux pommes et épices, accompagnées d’une salade de betteraves. Une préparation qui a su régaler les 350 élèves de cet établissement.

Mme Charest a apprécié l’expérience et estime que ce type d’activité favorise la réussite éducative. «C’est une merveilleuse façon de développer des passions chez les élèves et d’enseigner l’importance des saines habitudes de vie», indique-t-elle.

Le maire de Farnham, Patrick Melchior, reconnaît également la pertinence d’un tel projet pédagogique. «Ce projet inculque des notions sur l’achat local, valeur notable ayant des retombées considérables pour la communauté farnhamienne», souligne-t-il.

Le DG Éric Racine abonde dans le même sens. «Il n’y a pas de meilleur exemple pour éduquer nos jeunes pousses aux circuits courts. L’initiative revêt elle-même les couleurs de la proximité territoriale, une valeur phare autant pour nos élèves que pour toute notre communauté scolaire», signale le porte-parole de Val-des-Cerfs.

La directrice de l’école Saint-Romuald, Julie Guillemette, profite par ailleurs de l’occasion pour souligner la contribution financière du bureau de Mme Charest (don de 1000 $), de la Fondation du maire de Farnham (don de 1000 $) et de diverses organisations locales (dons alimentaires ou financiers). «Nous sommes enchantés et reconnaissants de l’intérêt (…) que porte la communauté envers nos projets éducatifs qui sont si motivants pour nos élèves», précise-t-elle.

Une suite logique

Le projet «Je me cuisine un avenir» complète à merveille celui de «Je me cultive un avenir» mis en place l’année dernière par l’enseignante Sonia Demers. Les 27 élèves de la 6e année peuvent ainsi expérimenter le processus alimentaire de la semence jusqu’à la transformation des aliments.

«L’idée des ateliers culinaires m’est venue lorsque j’ai constaté que mes élèves consultaient fréquemment les revues de cuisine disponibles à l’école. Leur intérêt m’a ouvert la porte pour mettre en place ce projet et leur faire découvrir une offre alimentaire savoureuse, locale et écoresponsable», explique Mme Demers.

Les élèves de la classe de 6e année se retrouvent environ une fois par mois en cuisine avec leur enseignante et des parents bénévoles pour concocter une collation santé qu’ils distribuent à tous leurs camarades de l’école.

En s’impliquant dans le choix des recettes, la planification des aliments, la gestion des stations de travail et les tâches qui y sont reliées, les élèves développent leur sens des responsabilités, leur persévérance et leur esprit d’équipe.

«Les ateliers culinaires nous apportent de la gratitude, car c’est valorisant de se faire dire que notre recette est délicieuse après avoir travaillé dur en cuisine. On se sent vraiment fiers de nous!», indiquent Alice Borduas et Félix Morneau, élèves de 6e année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires