Les régions plus « sanglantes » que Montréal

DOSSIER.  «Vingtième homicide sous enquête à Montréal», «Agression au centre-ville de Montréal», «Deux attaques à l’arme blanche à Montréal». La métropole a l’habitude des manchettes faisant état de crimes violents. Pourtant, des données obtenues par TC Media, révèlent que les régions sont le théâtre d’un haut taux de crimes sanglants.

Chaque année, Statistique Canada prélève des données, via le Programme de déclaration uniforme de la criminalité, de tous les services de police et dresse différentes chartes, dont le taux d’infractions avec violence par 100 000 habitants, l’indice de gravité des crimes et l’indice de gravité des crimes violents.

Peu importe l’outil choisi,  les MRC de Matagami (Nord-du-Québec), de la Vallée-de-Gatineau (Outaouais) et de La Tuque (Mauricie) arrivent chaque fois dans ce triste top 5, plus que Montréal qui arrive au 12e rang.

En nombre absolu, toutefois, ce sont évidemment les grandes villes du Québec qui se partagent le titre.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires