Loi 10: l’Estrie pour La Pommeraie et la Haute-Yamaska

Loi 10: l’Estrie pour La Pommeraie et la Haute-Yamaska
L'adoption de la loi 10 intègre la Haute-Yamaska et La Pommeraie à l'Estrie.

SANTÉ. Le gouvernement libéral a réussi à faire adopter le projet de loi 10 sous bâillon vendredi dernier. Cette loi, qui modifie l’organisation complète du système de la santé en abolissant notamment les agences de santé et de services sociaux et en fusionnant les centres de santé et de services sociaux (CSSS), envoie la Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi en Estrie.  

Les présidents des conseils d’administration de La Pommeraie et de la Haute-Yamaska étaient à Sherbrooke, lundi après-midi, pour souligner la création du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l’Estrie – CHUS).

Selon l’actuel président du conseil d’administration du CHUS, Jacques Fortier, le CIUSSS de l’Estrie – CHUS sera un modèle au Québec. «Ce sera l’établissement parmi les plus complets et autonomes avec près de 100% des soins et services dont nous sommes tous susceptibles d’avoir recours tout au long de notre vie sans avoir à nous déplacer vers Montréal ou Québec», explique-t-il, par voie de communiqué.

Il fait notamment référence aux services de santé et de services sociaux, de la prévention aux services surspécialisés qui seront dispensés par l’établissement. Le redécoupage adopté inclut dorénavant la Haute-Yamaska et La Pommeraie, permettant à la région de conserver ses services de troisième et de quatrième ligne telle que la cardiologie, l’oncologie, la néonatalogie et la chirurgie au cerveau.

Aux extrémités

Jean-Marc Savoie et Michel Lafrance, respectivement président des conseils d’administration de la Haute-Yamaska et de La Pommeraie, ont profité de leur présence à Sherbrooke pour rassurer la population de leur territoire sur la qualité des services à recevoir, même si leur territoire se trouve aux extrémités du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. «Nous sommes heureux de travailler ensemble afin d’assurer à notre population des services de proximité de qualité», mentionne, dans le communiqué, Me Jean-Marc Savoie.

Son collègue Michel Lafrance a rappelé, pour sa part, «le désir de la communauté anglophone [du CSSS La Pommeraie] d’être en Estrie. Le nouvel établissement va continuer de les desservir de la même manière qu’actuellement, sinon mieux», dit-il.

Rappelons que la mouture initiale de la Loi 10 intégrait la Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie, qui regroupait plus de 1,5 million de personnes. La Pommeraie s’est jointe au mémoire du CHUS pour demander son annexion à la région de l’Estrie, arguant que ses valeurs étaient semblables. De son côté, la Haute-Yamaska avait suggéré la création d’un CISSS Montérégie-Est qui aurait regroupé Haut-Richelieu-Rouville, Richelieu-Yamaska, La Pommeraie et la Haute-Yamaska.

Le CIUSSS de l’Estrie en chiffres

12 820 km2

Superficie couverte par l’organisation. Le territoire de desserte s’étend de Lac-Mégantic à Ange-Gardien.

500 000

Près d’un demi-million de citoyens sont inclus dans le CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

99

Nombre de points de service, incluant les hôpitaux de Granby et Brome-Missisquoi-Perkins.

1,15 milliards de $

Budget du CIUSSS de l’Estrie – CHUS

17 000

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS comptera plus de 17 000 employés

1 000

Plus de 1 000 médecins travailleront pour le CIUSSS de l’Estrie – CHUS 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires