Le loisir rural, on en discute à Venise-en-Québec

Le loisir rural, on en discute à Venise-en-Québec

Jacques Landry, maire de Venise-en-Québec, Manon Bertrand, présidente de la Caisse Desjardins Haut-Richelieu, et Réjean Parent, président de Loisir et Sport Montérégie, agissent à titre de partenaires du 6e Rendez-vous québécois du loisir rural.

Crédit photo : Gracieuseté

PARTENARIAT. C’est plus de 150 travailleurs concernés par le loisir en milieu rural qui seront réunis du 2 au 4 mai prochain à Venise-en-Québec pour le 6 Rendez-vous québécois du loisir rural.

«Nous avons consulté les professionnels en loisir pour nous assurer d’avoir un contenu bien adapté au besoin des participants. Un comité contenu formé de quatre personnes a d’abord sélectionné le thème. Ensuite, à partir de sujets identifiés, 148 travailleurs en loisir de partout au Québec ont répondu à un sondage pour faire état de leurs besoins en formation, ainsi que 71 personnes de plus, consultés sur la formule de l’horaire», indique Marie-Pier Morin, conseillère en loisir chez Loisir et Sport Montérégie, responsable du dossier «loisir rural».

Au final, les participants pourront assister à des ateliers portant sur les sujets suivants : le loisir des aînés, devenir un expert reconnu auprès de votre conseil municipal, la pratique libre, le fonctionnement de la structure municipale, l’aménagement de pistes cyclables, le partenariat municipal-scolaire, la responsabilité civile en loisir, les camps de jour adapté au rural, communiquer efficacement avec les citoyens et les notions d’urbanismes.

Et pour donner ces ateliers, une brochette impressionnante d’animateur provenant notamment de l’Observatoire québécois du loisir de l’Université du Québec à Trois-Rivières, de la Direction du sport, du loisir et de l’activité physique et de la Direction de la promotion de la sécurité, Secteur du loisir et du sport du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et bien d’autres.

Enfin, en recevant l’événement pour la deuxième fois en Montérégie, l’objectif de Loisir et Sport Montérégie est, bien entendu, de rendre l’événement facilement accessible physiquement et financièrement aux travailleurs en loisir de la région et d’augmenter ainsi la participation locale des travailleurs ruraux, leur permettant de recevoir de la formation continue et qu’au final, le citoyen en bénéficie.