Opération Grimper: 13 arrestations, dont deux à Shefford

En marge de l’Opération Grimper, menée mercredi par 120 policiers de la Sûreté du Québec afin de démanteler un réseau de production et de distribution de méthamphétamine relié aux Hells Angels, 13 personnes, sur une possibilité de 19, ont été arrêtées. Deux individus de Shefford étaient visés.

 

En conférence de presse, mercredi après-midi, l’inspecteur Michel Pelletier, chef du Service des enquêtes sur le crime organisé de la Sûreté du Québec, a confirmé que les policiers ont mis la main sur 13 personnes, réparties dans 13 municipalités, dont à Shefford, Marieville, Saint-Constant, Châteauguay, Lorraine, Saint-Jean-sur-Richelieu et Maple Grove.

 

Éric Lalanne, 43 ans et Martin Hardy, 39 ans, tous deux de Shefford, ont été épinglés. «L’enquête tend à démontrer que l’organisation était très bien structurée, dit l’inspecteur Pelletier. Les activités de production de méthamphétamine, la fabrication de comprimés et la distribution se faisaient dans des lieux distincts.»

 

Michel Pelletier explique que l’organisation produisait de la méthamphétamine sous forme de poudre et la transportait dans un autre lieu afin qu’elle soit transformée en comprimés.

 

En cours d’enquête, quatre laboratoires clandestins situés à Maple Grove, à Hemmingford, à Sainte-Thérèse et sur le rang Lequin à Shefford ont été démantelés. À Shefford, une trentaine de policiers et des chimistes de Santé Canada avaient pris part à la délicate opération, le 5 décembre dernier.

 

L’enquête avait aussi démontré que l’entreposage était effectué à Marieville. Jessy Brière, 31 ans, de Marieville, a également été arrêté, mercredi.
L’enquête, qui a débuté en novembre 2010, a permis aux policiers de saisir deux machines servant à la fabrication de comprimés. «L’une d’entre elles comptait 16 poinçons et était capable de produire jusqu’à 36 000 comprimés à l’heure», spécifie Michel Pelletier.

 

Deux presses hydrauliques contaminées à la cocaïne, 22 kilos de méthamphétamine en poudre, plus de 35 000 comprimés, 1,5 kilo de cannabis et du GHB ont aussi été saisis. «Les presses hydrauliques pressaient la méthamphétamine en gros format d’un kilo. Ces paquets étaient ensuite transportés à un autre endroit pour la production de comprimés», explique Benoit Richard, porte-parole de la Sûreté du Québec.

 

L’ensemble des personnes arrêtées doit comparaître, mercredi, par vidéo. Elles devront faire face à diverses accusations reliées aux stupéfiants et à des actes de gangstérisme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires