Pas pour demain l’ajout d’une piste cyclable entre Farnham et Sainte-Rosalie

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Pas pour demain l’ajout d’une piste cyclable entre Farnham et Sainte-Rosalie
Les activités de la subdivision Saint-Guillaume sont interrompues sur la quasi-totalité du parcours entre Farnham et Sainte-Rosalie depuis une dizaine d’années. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Archives)

TRANSPORT. Le maire Yvan Pinsonneault a bon espoir que le projet d’aménagement d’une piste cyclable sur le tronçon de voie ferrée reliant Farnham à Sainte-Rosalie se concrétise, mais laisse entendre que la réalisation du projet pourrait demander quelques années supplémentaires.

Le conseil municipal d’Ange-Gardien avait adopté, au début de l’été, une résolution d’appui aux MRC de Rouville et des Maskoutains. Ces dernières demandaient aux administrateurs du Canadien Pacifique (CP) de leur faire part de leurs intentions concernant ce tronçon ferroviaire désaffecté depuis une dizaine d’années.

« Le CP a mis à jour son plan triennal de réseau au cours des derniers mois. On y apprend que la compagnie ferroviaire place la subdivision Saint-Guillaume sur la liste des tronçons pour lesquels il entend prendre diverses mesures, au cours des trois prochaines années, en vue d’en cesser l’exploitation », signale M. Pinsonneault.

Un service prisé

Le maire Yvan Pinsonneault reconnaît que le chemin de fer a toujours été un moyen de transport prisé des entreprises de la région. Il prend soin d’ajouter que les anciens clients de la compagnie ferroviaire (F. Ménard, Meunerie Côté & Paquette, Bunge Canada, etc.) ont dû modifier leurs habitudes et se rabattre sur le transport routier – pour une partie ou pour l’ensemble de leurs activités – à la suite de l’abandon de la subdivision Saint-Guillaume.

«Il n’y a pas d’opportunités pour une éventuelle reprise du transport ferroviaire entre Farnham et Saint-Hyacinthe», affirme-t-il.

M. Pinsonneault signale par ailleurs que les municipalités desservies par cet ancien tronçon ont dû multiplier les pressions au fil des an afin que la compagnie ferroviaire entretienne les abords du chemin de fer d’une façon plus assidue.

«Les hautes herbes dans les secteurs urbains de Farnham, Ange-Gardien et Saint-Hyacinthe sont rapidement devenues une nuisance», explique-t-il.

Changement de vocation

Les élus d’Ange-Gardien, tout comme ceux des autres municipalités limitrophes, verraient d’un bon œil la conversion de la subdivision Saint-Guillaume en piste cyclable.

«La réalisation d’un tel projet permettrait d’établir un lien entre la Montérégiade et la Route des champs qui se retrouvent présentement isolés», indique le maire Pinsonneault.

Ce dernier ajoute que cette emprise ferroviaire de 42,3 km (26,6 milles) passe au cœur de la localité d’Ange-Gardien et que sa transformation en piste cyclable permettrait aux cyclistes de bénéficier d’un accès plus sécuritaire aux restaurants et commerces situés en bordure de la route 235. Il faut préciser que la voie ferrée passe à l’arrière de plusieurs commerces locaux.

M. Pinsonneault rappelle par ailleurs que les municipalités n’ont pas l’autorité nécessaire pour entreprendre des négociations avec le CP et doivent s’en remettre à la bonne volonté du gouvernement du Québec.

«C’est le ministère des Transports du Québec (MTQ) qui peut devenir propriétaire de l’ancienne voie ferrée et non les municipalités. Le MTQ négocie ensuite avec les MRC et les municipalités. C’est un processus de longue haleine», explique-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Christiane Langdeau
Christiane Langdeau
1 année

Je vous souhaite la meilleure des chances pour e beau projet, cependant au fil des années je dois dire que tout e qui relève du MTQ prend une éternité et encore plus l….ong.
Christiane Langdeau