Pike River projette la construction d’un nouveau chalet des loisirs

Pike River projette la construction d’un nouveau chalet des loisirs

Le chalet des loisirs a été construit en 1975 sur le site d’un ancien entrepôt.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

INFRASTRUCTURES. L’administration Bellefroid envisage la construction d’un nouveau chalet des loisirs au coût approximatif de 50 000 $ et vient d’obtenir une aide financière de TransCanada Pipelines pour les fins de ce projet.

«Le bâtiment en place a plus de 40 ans et est désuet. Tout est à refaire, du plancher à la toiture», précise Pascale Massé, adjointe municipale et porte-parole de Pikeriverains en action, l’organisme sans but lucratif responsable des loisirs.

La Municipalité projette la construction d’un chalet isolé et deux fois plus grand que l’original. L’édifice abritera notamment un frigo, un appareil de cuisson et un mini-entrepôt pour les buts de soccer.

Une fontaine d’eau (abreuvoir), destinée aux usagers du parc municipal et du terrain de soccer, sera par ailleurs installée aux abords du chalet.

Le coût de construction est évalué à près de 50 000 $. «Construire un nouveau bâtiment, de nos jours, ça coûte cher», fait remarquer Mme Massé.

Les élus avaient envisagé la possibilité de recourir à une corvée, mais les difficultés rencontrées par la municipalité voisine de Saint-Sébastien lors de la réfection de la grande salle de l’école primaire les ont incités à abandonner cette idée.

L’organisme Pikeriverains en action est présentement à la recherche de dons et de subventions pour la réalisation de ce projet. La Municipalité est disposée à payer une partie des coûts, mais espère également pouvoir compter sur une aide financière de la MRC de Brome-Missisquoi dans le cadre du fonds du pacte rural.

Les instigateurs du projet pourront par ailleurs compter sur un coup de pouce de  TransCanada Pipelines. Cette entreprise, spécialisée dans l’exploitation d’infrastructures énergétiques, a accepté de verser 15 000 $ à l’organisme dans le cadre de son programme d’investissements communautaires.

Le don de TransCanada Pipelines vient compenser les inconvénients causés par le prolongement d’un pipeline sur une distance de 4 km dans les limites de Pike River et de Saint-Sébastien. La nouvelle conduite de 12 pouces de diamètre a été installée l’été dernier et est entrée en opération à la mi-octobre.

Le projet pourrait se concrétiser dès l’été prochain, juste avant la quatrième édition du festival de la tortue Mikinak, prévu pour le 3 août 2019.

«Pike River n’envisage pas d’autre investissement majeur à court terme, mis à part la construction d’un garage municipal au coût approximatif de 225 000 $. Le terrain est déjà acheté et la Municipalité est même allée en appels d’offres au cours des derniers mois. Le conseil municipal voulait y aller par étapes, mais les soumissions reçues dépassaient largement les estimations de coûts», signale le maire Martin Bellefroid.