Prendre une pause pour prévenir l’épuisement professionnel

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Prendre une pause pour prévenir l’épuisement professionnel
Divers groupes communautaires de Brome-Missisquoi ont marqué le début de la Semaine de la santé mentale

SENSIBILISATION – Cette année, la Semaine de la santé mentale met l’emphase sur l’importance des pauses en milieu de travail comme moyen de prévention de l’épuisement professionnel.

«Les gens travaillent de plus en plus et prennent de moins en moins de temps pour eux. On est loin de la société des loisirs que les futurologues nous promettaient il y a quelques années», indique Marie-Josée Lord, de l’organisme communautaire L’Éveil.

Mélanie Tremblay, d’Oasis santé mentale Granby et région, constate pour sa part que la pause n’est plus «officielle» dans plusieurs milieux de travail et que beaucoup de gens oublient de s’accorder un temps d’arrêt durant la journée.

«On n’insistera jamais assez sur les bienfaits de la pause. Il a été démontré que cette pratique contribue à réduire le stress et à aérer l’esprit. Elle permet également d’être plus détendu et concentré, donc plus efficace au travail», indique Mme Tremblay.

Camille Béland, de l’organisme Le Phare source d’entraide, fait par ailleurs remarquer que l’épuisement professionnel se répand à une vitesse fulgurante et constitue une importance cause d’absentéisme au travail.

«De 30 % à 50 % des cas d’absentéisme en entreprise seraient imputables à des problèmes de santé mentale», ajoute-t-elle.

Activités de sensibilisation

Divers groupes communautaires de Brome-Missisquoi profitent de la semaine dédiée à la promotion de la santé mentale, qui bat son plein jusqu’au 11 mai, pour organiser diverses activités de sensibilisation.

Ces organismes ont donné le ton, ce matin sur la rue Sud à Cowansville, avec un Flash Mob. Cette action citoyenne, ayant pour thème «Prendre une pause, ç’a du bon !», a réuni une douzaine de participants munis d’une affiche invitant les automobilistes et passants à marquer une pause. Une initiative de Marie-Josée Lord.

Dans le cadre de sa marche hebdomadaire, L’Éveil invite la population à se joindre aux personnes aux prises avec un problème de santé mentale et aux intervenants du milieu pour une marche de solidarité, demain, dans les rues de Cowansville. Les participants prendront le départ à 13h30 et feront l’aller-retour entre la Place du moulin et la rue Désourdy.

Le Phare présente par ailleurs une exposition sur le thème des «mues» (changements de peau), jusqu’au 25 mai, au centre d’art de Frelighsburg. Les visiteurs pourront y admirer les œuvres de douze artistes de la région et de dix individus bénéficiant d’ateliers d’art thérapie. La galerie est accessible du vendredi au dimanche, de 9h à 17h.

Le regroupement a également fait imprimer et distribué 2 000 napperons dans les restaurants de Cowansville et les cafétérias de l’hôpital BMP, de l’école secondaire Massey-Vanier et de l’entreprise IBM Bromont. On y propose différents types de pause, de l’information sur les organismes oeuvrant en santé mentale et un coupon de tirage invitant les dîneurs à soumettre une idée de pause-santé. Les participants courent la chance de remporter des certificats-cadeaux  leur permettant de prendre un temps d’arrêt (forfait SPA, billets de théâtre, certificat-cadeau dans une librairie). Des intervenants et membres des organismes impliqués se rendront également sur place pour échanger avec les dîneurs.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires