Priorités routières: concensus des maires

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Priorités routières: concensus des maires
La rencontre des maires réunissait Louis Hak

Les maires des municipalités de la circonscription d’Iberville et leur députée Marie Bouillé étaient sur la même longueur d’ondes à leur dernier déjeuner annuel. Le groupe s’est entendu sur les priorités en matière d’infrastructures routières à présenter au ministère des Transports du Québec ainsi que sur d’autres sujets d’importance pour les citoyens de la région.

«Comme les années précédentes, je préfère agir en collaboration avec les élu afin de présenter d’une seule voix les priorités routières dans la circonscription d’Iberville. Dans les prochaines semaines, je vais rencontrer la direction régionale du Ministère et je soumettrai les priorités que nous avons déterminées ensemble», affirme la députée d’Iberville.

Adoptés à l’unanimité, les besoins dont le MTQ devrait s’occuper en priorité sont les suivants: la piste cyclable reliant Lacolle à Venise-en-Québec, l’intersection de la 235 et du rang Saint-Charles à Ange-Gardien, le pont du chemin de la Branche du Rapide et ce qui reste à compléter de la route 227, de Marieville au lac Champlain.

«Les maires et moi sommes très préoccupés par la sécurité de nos citoyens. Les projets ont naturellement été choisis en ce sens», précise Marie Bouillé. Les maires de Saint-Georges-de-Clarenceville, Henryville, Sainte-Anne-de-Sabrevois, Venise-en-Québec, Mont-Saint-Grégoire, Noyan, Ange-Gardien, Sainte-Angèle-de-Monnoir et Saint-Césaire étaient présents, de même que des conseillers municipaux de Saint-Alexandre, Saint-Jean-sur-Richelieu et Marieville.

Autres priorités

Trois autres dossiers ont également reçu l’assentiment unanime des élus: la nécessité de revoir le financement des routes municipalisées comme la 225, le pavage des accotements pour favoriser le cyclisme, et le chemin des Patriotes, dont la vocation doit être revue sur toute sa longueur, au-delà de la circonscription d’Iberville.

«La concertation est une stratégie qui porte fruit, car de nombreux travaux routiers ont été réalisés dans la circonscription d’Iberville grâce à ces consensus, dont de grandes parties des routes 227, 233 et 104», rappelle la députée Marie Bouillé.

D’autres sujets ont également été abordés par les élus comme l’amélioration des infrastructures sportives, les places en garderie et la pénurie de médecins de famille. Les élus municipaux ont également sensibilisé la députée à la règlementation liée au développement de la région et à l’importance de ne pas perdre de vue les dossiers reliés aux inondations du printemps 2011.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires