Protection des milieux naturels: l’heure est à la concertation dans Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Protection des milieux naturels: l’heure est à la concertation dans Brome-Missisquoi
Le préfet Patrick Melchior s’adresse aux représentants des secteurs municipal, gouvernemental, économique, environnemental, agricole et forestier lors du Grand rendez-vous des milieux naturels de Brome-Missisquoi. (Photo : Gracieuseté)

ENVIRONNEMENT. La MRC de Brome-Missisquoi a franchi une nouvelle étape dans l’élaboration de son plan régional des milieux naturels récemment à l’occasion d’une demi-journée de réflexion intersectorielle réunissant 80 représentants des milieux municipal, gouvernemental, économique, environnemental, agricole et forestier.

En début de rencontre, le préfet de la MRC, Patrick Melchior, a présenté le plan régional des milieux naturels comme «un véritable projet collectif visant à assurer un juste équilibre entre la nature, les activités économiques et la qualité de vie».

Agissant à titre d’invité spécial, Alain Webster, professeur titulaire de l’Université de Sherbrooke et président du Comité consultatif sur les changements climatiques, a souligné l’importance et la pertinence de cette démarche.

Retombées

Cette demi-journée de réflexion a notamment permis des échanges en sous-groupes sur l’approche collaborative, le financement, la gestion durable, la protection, la restauration et la mise en valeur des milieux naturels.

L’exercice a également donné lieu à la formulation d’une vingtaine de propositions alliant la conservation et la mise en valeur du territoire naturel de Brome-Missisquoi.

En bout de ligne, le plan régional des milieux naturels doit permettre d’identifier les sites d’intérêt devant faire l’objet d’une conservation, d’une restauration ou d’une utilisation durable. Il faut rappeler que les milieux naturels couvrent 62 % du territoire de Brome-Missisquoi.

La MRC est tenue de déposer son plan au ministre de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques dès le printemps prochain. Le conseil des maires devra par la suite s’assurer que son nouveau schéma d’aménagement et de développement du territoire respecte les orientations du plan régional des milieux naturels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires