Pyrite: 1M$ en réparation à l’OMH

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Pyrite: 1M$ en réparation à l’OMH
Le HLM du 381 de la rue Expo a les allures d’un vaste chantier à ciel ouvert.

Aux prises avec un problème de pyrite depuis près de vingt ans, un immeuble de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Farnham fait présentement l’objet d’importants travaux de réfection. Les locataires ont tous été déplacés et ne pourront regagner leur logement avant avril prochain.

L’édifice de 12 logements, construit en 1987, n’a qu’un quart de siècle d’existence, mais présente des signes de vieillissement prématurés. Voilà déjà plusieurs années que les portes ne ferment plus, les portes-patio se coincent et les murs de gypse craquent dans cet immeuble de deux étages. Son stationnement éprouve  également de sérieux problèmes.

«Le minerai utilisé comme pierre de remblai contenait du pyrite et a pris du volume au contact de l’eau et de l’oxygène. Ce phénomène d’oxydation a provoqué le soulèvement de la dalle de béton et de nombreux autres inconvénients», résume l’architecte Pierre Goyette, rencontré sur le chantier par lAvenirEtDesRivieres.com .

Nouveaux relevés

La présence de pyrite au 381 de la rue Expo a été détectée pour la première fois en 1993. Devant l’aggravation des problèmes, de nouveaux tests de sol et des prélèvements de carottes ont été effectués en 2009.

«On ignore la provenance exacte du matériel de remplissage utilisé lors de la construction de l’immeuble. À l’époque, on n‘avait pas encore pris l’habitude d’inspecter la pierre utilisé à des fins de remblayage. De nos jours, tout ce qui sort des carrières est testé de façon systématique», indique la directrice de l’OMH de Farnham, Christiane Filion.

Si ce type de problème a fait les manchettes à plusieurs reprises au cours des dernières années, il n’est pas nécessairement très répandu dans les édifices publics administrés par la Société immobilière du Québec.

«À ma connaissance, la SIQ n’a traité qu’un seul autre dossier de cette ampleur au cours des dix dernières années. Il s’agissait d’un édifice de l’OMH de Saint-Roch-sur-Richelieu aux prises avec un problème de scories», précise Frédéric Jean, du Centre de services régional de la Montérégie-Est.

Un gros chantier

L’OMH de Farnham a reçu le feu vert de la SIQ et bénéficie d’un budget spécial pour solutionner le problème de pyrite.

Un contrat de 1 036 368 $ a été accordé à Construction Choinière et Frères, le plus bas des cinq soumissionnaires, au terme d’un appel d’offres déposé en septembre dernier.

L’entrepreneur a entrepris la démolition du stationnement le 18 octobre et la démolition d’une partie des logements le 22 octobre.

«L’asphalte et le remblai du stationnement ont été entièrement retirés pour faire place à du nouveau matériel de remplissage. On complète actuellement les coffrages des bordures de ciment et on s’attend à pouvoir poser une première couche d’asphalte dans les prochaines semaines. L’aménagement des 13 cases de stationnement a été reconfiguré en fonction des exigences de la Ville de Farnham», ajoute Mme Filion.

Le rez-de-chaussée de l’immeuble est actuellement méconnaissable. Il ne reste plus rien des plafonds, des murs de gypse et du système de plomberie. Tout a été retiré en prévision du remplacement de la dalle de béton.

«Il n’y a plus d’eau courante, mais le système de chauffage est toujours fonctionnel, à l’étage, afin d’éviter les bris de tuyauterie et des dommages plus importants. Des équerres de ciment ont également été installées pour solidifier le solage. On devra par ailleurs renforcer la structure de l’édifice afin d’éviter tout problème lors de la démolition de la dalle de béton», précise la directrice générale.

L’OMH entend également profiter de l’occasion pour refaire la toiture et la fenestration de l’immeuble.

Départ des locataires

L’OMH de Farnham planifie le déménagement des locataires du 381 de la rue Expo depuis belle lurette. Deux des douze logements de l’immeuble n’avaient d’ailleurs pas été reloués en prévision des travaux.

«Les dix locataires toujours présents ont été relocalisés le 1er octobre dans des locaux inoccupés ayant fait l’objet de travaux d’embellissement. Les locataires auront la possibilité de rester dans leur nouveau logement ou de réintégrer leur logement d’origine, en avril prochain, à la fin du chantier. L’OMH paye les frais de déménagement, mais les locataires doivent emballer leurs choses eux-mêmes. Il n’est pas dit qu’ils auront le goût de refaire des boîtes au printemps», signale Mme Filion.

L’OMH de Farnham administre sept immeubles et dessert 118 locataires, couples ou familles. Les cinq édifices de la rue Expo et celui de la rue Dempster sont destinés aux retraités alors que l’immeuble de la rue Laguë s’adresse aux familles.

«Même s’il génère un surplus de travail, ce chantier représente également à mes yeux un défi intéressant. Fort heureusement, le problème de pyrite n’est pas répandu. Il n’affecte qu’un seul de nos édifices», précise la directrice générale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires