Trois démissions au Comité Action Tourisme de Dunham

La controverse qui a entouré les élections du Comité Action Tourisme (CAT) de Dunham, tenue le 29 mars dernier, a divisé la communauté. Affirmant que leur santé et que leur bien-être étaient menacés, les trois membres qui souhaitaient invalider l’élection, soit Gaston Chamberland, Linda DiNarzo et Suzanne Noiseux, viennent d’annoncer leur démission.

«Nous, les membres en règle du Comité Action Tourisme Dunham, sommes dans une impasse depuis trop longtemps. Il nous est impossible d’obtenir la collaboration des membres démissionnaires. Bien au contraire, ces personnes refusent toujours de nous remettre les dossiers et les relevés bancaires qui pourraient nous éclairer quant aux irrégularités soulevées en janvier dernier», peut-on lire dans la lettre adressée aux médias.

Les trois membres démissionnaires du CAT soulignent que les élus ont reçu l’ordre de la Commission municipale du Québec, qui gère la tutelle, de ne  pas s’ingérer dans les activités de l’organisme.

«De son côté, la Ville se contente de certaines versions incomplètes, contradictoires et modifiées de bilans et refuse de donner suite à notre demande de vérification», allèguent-ils.

M. Chamberland, Mme DiNarzo et Mme Noiseux se disent brimés dans leur droit de remplir leur mandat, réitérant que l’assemblée générale du 29 mars aurait dû être invalidée.

«Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il nous est impossible de faire fonctionner le CAT sans la coopération de tous les intervenants et de remplir adéquatement notre mandat, étant donné la mauvaise volonté des anciens membres démissionnaires et des personnes du comité illégitime. Malgré notre bonne volonté et notre soif de justice, nous ne pouvons nous battre seuls», indiquent-ils.

Tous trois parlent d’une décision difficile à prendre, espérant qu’une nouvelle entité sera créée «et qu’elle sera en mesure de comptabiliser les livres, promouvoir le tourisme à Dunham et de gérer, dans un contexte serein, de façon rigoureuse et transparente les fonds publics, sous la supervision de la municipalité».

Un texte plus complet sera disponible dans notre prochaine édition.

 

***

Voici la lettre intégrale.

Démission des trois membres en règle du Comité Action Tourisme Dunham

 

Nous, les membres en règle Comité Action Tourisme Dunham, sommes dans une impasse depuis trop longtemps. Il nous est impossible d’obtenir la collaboration des membres démissionnaires, bien au contraire, ces personnes refusent toujours de nous remettre les dossiers et les relevés bancaires qui pourraient nous éclairer quant aux irrégularités soulevées en janvier dernier. De plus, les élus ont reçu l’ordre de la Commission des municipalités qui gère la tutelle de ne pas s’ingérer dans les activités du  CAT. De son côté, la Ville se contente de certaines versions incomplètes, contradictoires et modifiées de bilans et refuse de donner suite à notre demande de vérification.

 

Nous avons annulé l’assemblée générale du 29 mars dernier parce que, tel que nous l’a confirmé le Registraire des entreprises du Québec, plusieurs conditions dictées dans la Charte du CAT n’ont pas été respectées. De plus, certains membres élus à l’assemblée annulée ont formé un comité qui est invalide en vertu de la charte et se sont dotés de pouvoirs illégaux. Les membres de ce comité non conforme font tout pour semer la confusion, nous harceler et nous intimider, nous empêchant de remplir notre mandat.

 

Nous sommes dans une impasse. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il nous est impossible de faire fonctionner le CAT sans la coopération de tous les intervenants et de remplir adéquatement notre mandat étant donné la mauvaise volonté des anciens membres démissionnaires et des personnes du comité illégitime. Malgré notre intégrité, notre bonne volonté et notre soif de justice, nous ne pouvons nous battre seuls. Avec les nombreux courriels haineux reçus ces derniers mois des membres démissionnaires, de trois mises en demeure rédigées par maître Pascale Desrosiers et envoyées par huissier, de la dernière lettre indigne reçue récemment du maire Jean-Guy Demers sans parler de sa fausse déclaration dans Le Guide à l’effet de laquelle la Ville reconnaissait ce comité, nous avons décidé que notre santé et notre bien-être étaient menacés.

 

 

Notre décision a été difficile à prendre étant donné que nous nous étions engagés à éclaircir les irrégularités trouvées et à terminer notre mandat. Nous démissionnons du CAT en date d’aujourd’hui et laissons la Ville gérer le budget de 42 650 $ accordé au développement touristique de Dunham.

 

Nous espérons qu’une nouvelle entité sera créée et qu’elle sera en mesure de comptabiliser les livres, promouvoir le tourisme à Dunham et de gérer, dans un contexte serein, de façon rigoureuse et transparente les fonds publics, sous la supervision de la municipalité mais sans ingérence ou intimidation de la part du maire Jean-Guy Demers.



 

Linda DiNarzo    

Gaston Chamberland  

Suzanne Noiseux  

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires