Une saison sous le signe de la nouveauté pour la piste cyclable La Montérégiade

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une saison sous le signe de la nouveauté pour la piste cyclable La Montérégiade
Lawrence et Peg Lackey, de Stowe au Vermont, en étaient à leur deuxième séjour de quatre jours cette année dans la grande région de Farnham. Le couple de cyclistes américain parcourt plus de 4000 milles à vélo chaque année. (Photo : (Photo: L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert))

LOISIRS. Bornes de réparation, balado vidéo, patrouille bénévole, nouveau président, la saison de vélo commence sous le signe de la nouveauté dans le secteur de la Montérégiade.

L’année 2022 sera notamment marquée par l’installation de trois bornes de réparation mécanique autonomes pour bicyclettes à Ange-Gardien, Farnham et Mont-Saint-Grégoire. Les trois municipalités concernées ont assumé les frais de construction des bases de béton alors que Desjardins a défrayé le coût des pompes et des outils.

L’installation de trois toilettes chimiques, l’acquisition de cinq nouvelles poubelles-recyclage et l’agrandissement du stationnement de la Halte Kempt, à Mont-Saint-Grégoire, sont aussi dans les plans du Comité Pro-Piste, un organisme sans but lucratif qui s’occupe de la gestion du sentier à partir d’Ange-Gardien jusqu’à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les utilisateurs de Montérégiade seront également heureux d’apprendre que la MRC du Haut-Richelieu procédera – dès l’automne prochain – à l’asphaltage d’un nouveau tronçon de 3 km, à partir du rang de Versailles à Mont-Saint-Grégoire en direction de Farnham. Les travaux au coût de 415 000 $ doivent être financés à 80 % par le Fonds Région et Ruralité du ministère des Affaires municipales.

«Une dernière section de 5 km restera à être asphaltée afin de compléter le pavage de la piste de 48 km qui relie Granby à Saint-Jean-sur-Richelieu», indique Christiane Desroches, directrice générale du Comité Pro-Piste.

Activités spéciales

Plusieurs activités spéciales viendront par ailleurs agrémenter l’expérience des utilisateurs de la Montérégiade.

Le Comité Pro-Piste lancera notamment, le 16 juin prochain, un balado vidéo téléchargeable gratuitement. Ce nouvel attrait touristique, hébergé par la plateforme Baladodécouverte, permettra aux cyclistes et au grand public de découvrir l’histoire des gares qui desservaient l’ancienne voie ferrée aujourd’hui convertie en piste cyclable. Le ministère des Affaires municipales, les Caisses Desjardins de la Pommeraie, du Haut-Richelieu et de Granby-Haute-Yamaska, et les huit municipalités desservies par la Montérégiade ont contribué à la réalisation de ce projet.

Une subvention de 1000 $ du Conseil québécois du Sentier transcanadien permettra la tenue d’une grande corvée printanière (coupe des branches nuisibles le long de la piste cyclable).

Des cliniques axées sur la sécurité à bicyclette seront également offertes dans les camps de jour municipaux avec la complicité des policiers de la région et de la Société de l’assurance automobile du Québec. Au programme: révision des règles de sécurité, vérification mécanique des vélos, tirage d’équipements sportifs, randonnée cycliste et pique-nique.

«L’an dernier, le Comité Pro-Piste a reçu le deuxième prix pour l’excellence de ses activités sécurité à vélo dans les camps de jour», précise le nouveau président de l’organisme, Daniel Campbell, qui prend la relève du président fondateur Vincent Barabé, en poste depuis 31 ans.

Les responsables de la Montérégiade envisagent aussi la mise sur pied d’une patrouille de bénévoles qui viendrait compléter le travail des patrouilleurs salariés (voir paragraphe suivant).

Une collecte de données statistiques sur l’utilisation du sentier Granby-Saint-Jean-sur-Richelieu, répartie sur trois jours, est également prévue.

Retour des patrouilleurs

Cette année, les patrouilleurs salariés sont entrés en service le 14 mai sur une base à temps partiel (fins de semaine seulement). Ces derniers travailleront par la suite à temps plein, tous les jours de la semaine de 8h30 à 16h30, du 11 juin à la fête du Travail.

Les cinq patrouilleurs doivent s’assurer du bon état de la piste, informer les usagers des différents services disponibles et leur venir en aide en cas de blessures ou de problèmes mécaniques. Ils ont également à leur disposition des dépliants touristiques et des cartes des réseaux cyclables de la région.

«En début de saison, les patrouilleurs ont suivi une formation en premiers soins et une autre en mécanique du vélo. Une ligne téléphonique (450-522-5488) est en service durant les quarts de travail des patrouilleurs», précise Mme Desroches.

Afin d’assumer une partie des salaires des patrouilleurs, une aide financière du programme fédéral Emploi d’Été Canada a été octroyée au Comité Pro-Piste par les circonscriptions de Brome-Missisquoi (5173 $), de Saint-Jean (9196 $) et de Shefford (4598 $), pour un montant total de 18 967 $.

Les responsables de la Montérégiade bénéficient par ailleurs du support de huit cadets policiers travaillant sous la supervision de la Sûreté du Québec de Rouville, de Brome-Missisquoi et du Haut-Richelieu, et du service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ils peuvent également compter sur la collaboration des villes de Farnham, Saint-Jean-sur-Richelieu et des munici­palités de Sainte-Sabine, Ange-Gardien, Sainte-Brigide-d’Iberville et Mont-Saint-Grégoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires