Ville de Bedford: Paul Boulay prend sa retraite après 47 ans de service

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Ville de Bedford:  Paul Boulay prend sa retraite après 47 ans de service
Le nouveau retraité Paul Boulay est entouré du maire Claude Dubois et du directeur général Richard Joyal. (Photo : Gracieuseté)

MUNICIPAL. Paul Boulay a complété sa dernière journée de travail, jeudi dernier, à la Ville de Bedford.

Le conseil municipal, le personnel administratif et les employés du service des travaux publics ont tenu à souligner le départ de ce précieux collègue dont ils partagaient le quotidien depuis nombre d’années.

Feuille de route

Paul Boulay est entré au service de la Ville de Bedford le 2 décembre 1975 et cumule aujourd’hui 47 années d’ancienneté.

Il a d’abord été embauché comme superviseur de l’aréna municipal, puis s’est occupé du centre communautaire local, avant d’être nommé directeur du service des travaux publics, voilà une vingtaine d’années.

Au cours de sa longue carrière dans le monde municipal, cet employé cadre a côtoyé de nombreux élus municipaux et servi sous les ordres de sept maires distincts. Il s’agit de Lino Marziali, Donat Patenaude, Gilles Groulx, René-Pierre Portron, Marcel Béchard, Claude Dubois et Yves Lévesque.

Le contremaître David Déry, un employé de 26 ans d’expérience, est promu directeur de la voirie et prend du même coup la relève de M. Boulay.

«Le poste de contremaître, qui devient vacant à la suite de la promotion de David Déry, sera affiché à l’interne dès cette semaine. Il s’agit d’un poste syndiqué», précise le directeur général de la Ville de Bedford, Richard Joyal.

De son côté, le nouveau retraité entend profiter des prochaines semaines et des prochains mois pour jouer au golf et effectuer un voyage ou deux.

«Je n’ai pas de plans précis. Durant ma carrière, j’ai eu à préparer des horaires et à faire de la planification plus souvent qu’à mon tour. Je ne veux pas recommencer ça chez nous», nous confie-t-il.

Réfection de l’aréna

Paul Boulay a été associé de près au projet de réfection de l’aréna régional de Bedford piloté par l’ex-maire Yves Lévesque et l’ancien directeur général Guy Coulombe.

«Nous avons consacré beaucoup d’heures à la planification de ce chantier et travaillé en étroite collaboration avec les architectes et les ingénieurs. Le projet a commencé petit et a pris de l’ampleur avec le temps. Comme on avait déjà les mains dedans, on s’est dit qu’il valait mieux faire le maximum dès à présent tout en tenant compte de la capacité de payer des contribuables», signale le superviseur de l’aréna.

Ce chantier de 3,1 M$, réalisé au printemps 2017, a notamment permis de donner une seconde vie au bâtiment grâce à l’aménagement d’une nouvelle surface de jeu, au remplacement des bandes et des baies vitrées, à l’installation d’un nouveau système d’éclairage au DEL et à la mise en place d’un nouveau système de réfrigération au gaz de synthèse R-513A répondant aux normes gouvernementales en matière de protection de l’environnement. On a également profité de l’occasion pour apporter certaines modifications à la salle mécanique, relocaliser le vestiaire des arbitres et aménager une chambre des joueurs additionnelle pour répondre à la demande des équipes mixtes.

Amour du hockey

Paul Boulay est également connu de ses concitoyens pour ses talents sportifs et son implication au sein de l’organisation du hockey mineur de Bedford.

Au cours de sa carrière d’hockeyeur, ce dernier a notamment évolué à la défense pour les Comets de Bedford (juvénile), les Voyageurs de Cowansville (junior B) et les Vics de Granby (junior A). Il a également pris part à un camp d’entraînement du Canadien Junior de Montréal sous la direction du regretté Roger Bédard.

«À ma sortie des rangs junior, je me suis occupé de l’entraînement des joueurs de quatre ou cinq équipes locales. Je faisais ça en plus de mon travail de superviseur à l’aréna», précise notre interlocuteur.

M. Boulay a par la suite collaboré à la formation du club senior Les Ducs de Bedford, une formation évoluant dans la Ligue des Monts. Il a lui-même joué au sein de cette équipe et agi comme entraîneur de celle-ci pendant un an.

«J’ai dû accrocher mes patins en 1992 en raison de problèmes de santé», ajoute-t-il.

Tournoi bantam

M. Boulay a par ailleurs collaboré de façon très étroite à la création du Tournoi provincial de hockey bantam de Bedford.

«Une de nos équipes avait pris part au Tournoi international bantam de Granby et on s’est dit qu’on pourrait très bien organiser un événement sportif similaire dans notre localité», explique-t-il.

Cette compétition amicale, dont la 45e édition a été présentée à la fin du mois de novembre 2021, réunit bon an, mal an près de 600 joueurs de partout au Québec.

«À l’origine, le Tournoi ne durait que trois jours. Les premiers matchs de la journée étaient disputés tôt le matin et, les derniers, en fin de soirée. Dans les meilleures années, on a accueilli jusqu’à 88 équipes», indique M. Boulay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires