Le tour de l’Amérique du Nord en fourgonnette

VOYAGE.  Tout quitter pour partir faire le tour de l’Amérique du Nord pendant un an? C’est ce que Cynthia Lavoie, Alexandre Danis et leurs enfants Félix, 14 ans, et Carolanne, 12 ans, ont fait le 25 juin lorsqu’ils sont montés à bord de leur fourgonnette pour prendre la direction de l’Ontario, leur premier arrêt.

Ce rêve, devenu réalité, a pris naissance au gré des escapades de camping réalisées par la famille Danis-Lavoie. « Lorsqu’on revenait d’une de nos semaines de camping, on a vu une van sur la route. On a commencé à discuter en famille pour voir si c’était réaliste de partir pendant un an en voyage. On s’est vite rendu compte que le projet nous tenait vraiment à cœur », lance Cynthia Lavoie, éducatrice spécialisée au Centre d’orientation du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre.

« À ce moment de nos vies, on avait tout ce qu’il faut, une grande maison, une voiture et une vie organisée. Toutefois, c’est en voyage qu’on passait de véritables moments de qualité », poursuit Mme Lavoie.

Le plan

Pour rendre tangible le rêve, la famille a dû faire des concessions. En 2021, lorsque la pandémie frappait de plein fouet, elle a vendu sa grande maison à Farnham et s’est installée dans une maison de ville à Saint-Jean-sur-Richelieu.

La famille s’est aussi organisée pour économiser de l’argent et prendre congé de ses occupations quotidiennes. Cynthia Lavoie a demandé un congé à traitement différé d’un an auprès de son employeur. Son conjoint, Alexandre Danis, qui avait démarré pendant l’année 2022 l’entreprise Expérience Café à Saint-Jean-sur-Richelieu, a mis son projet sur pause.

« Pour arriver à partir en toute tranquillité, on a dû faire des choix. L’un d’eux était que les enfants arrêteraient l’école pendant notre année de voyage. On va essayer de les faire avancer à l’aide des cahiers. Toutefois, ce voyage va leur donner une vision différente des choses. Déjà, depuis notre départ, on a été en contact avec d’autres cultures. Ce qui est bien, c’est que toute la famille décide des activités selon nos centres d’intérêt », narre Alexandre Danis.

Métamorphose

Une première fourgonnette usagée a été achetée en 2019. Le couple a toutefois dû changer de plan une année plus tard. « Notre première van a présenté des problèmes mécaniques et on s’est résolu à la vendre pour acheter du neuf. L’année suivante, on a acquis une van Ram ProMaster qu’on a convertie selon nos besoins. Ça nous a pris près de huit mois pour aménager l’intérieur », raconte Cynthia Lavoie.

De l’isolant, un ventilateur, des lits, des comptoirs, des panneaux solaires, un frigo, un système de chauffage et une batterie au lithium ont notamment été ajoutés pour assurer l’autonomie du véhicule. La famille l’a ensuite testé lors de voyages réalisés sur la Côte-Nord et dans les provinces maritimes en 2021 et en 2022.

Le voyage

Les quatre passagers de la fourgonnette bourgogne ont des plans ambitieux. Ils sont partis vers l’Ontario pour traverser les Grands Lacs et les plaines du Manitoba et de la Saskatchewan. Ils ont récemment visité la province de l’Alberta traversant les époustouflantes montagnes Rocheuses par le parc national de Banff et celui de Jasper. Leur aventure les mènera aussi sur le territoire du Yukon, en Colombie-Britannique, dans l’ouest des États-Unis, au Mexique et peut-être au Honduras pour ensuite remonter par la côte Est des États-Unis.

« On a passé les premières semaines sans beaucoup d’embûches. On se réapprovisionne aux deux jours, car on n’a pas assez d’espace à l’intérieur pour garder la nourriture. La van possède également un réservoir de 36 litres d’eau pour la consommation. On s’arrange pour prendre notre douche dans les campings, les gyms ou les piscines municipales », relate Cynthia Lavoie.

Du côté de la cohabitation, la famille a dû s’adapter. Ils essaient de se poser à quelques endroits pour discuter des changements. « On est vraiment proche. Les enfants nous ont fait comprendre qu’on allait trop vite dans les premières semaines et qu’ils avaient besoin qu’on s’arrête parfois », lance la mère de famille.

Il est possible de suivre la famille Danis-Lavoie sur Instragram (@coffee_van_repeat) et sur Youtube (coffee_van_repeat).