Saint-Ignace-de-Stanbridge: plus de 100 cyclistes relèveront le Défi Cyclo-myélome

SANTÉ.  Le coup d’envoi de la 11e édition du Défi Cyclo-myélome a lieu demain, samedi, dans la partie ouest de la MRC de Brome-Missisquoi. Plus d’une centaine de participants sont attendus sur place.

Cette randonnée familiale vise à amasser des fonds pour la recherche sur le myélome et à sensibiliser la population à l’existence de ce type de cancer du sang encore peu connu et incurable qui affecte onze nouveaux Canadiens à chaque jour.

Mise sur pied en 2013 par les Montréalaises Maryse Bouchard et Francine Ducas, avec la collaboration de la Fondation de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, cette activité caritative a permis d’amasser plus de 725 000 $ à ce jour. L’objectif de l’édition 2023 a été fixé à 100 000 $.

« La notion que le myélome est incurable est difficile à avaler, mais elle prend toute son ampleur quand on réalise que la rémission n’est pas une guérison et qu’une récidive peut nous frapper à tout moment (..) Cette épée Damoclès devient souvent une source d’anxiété qui affecte la santé mentale des patients », explique Maryse Bouchard, cofondatrice du Défi Cyclo-myélome et résidante de Brome-Missisquoi.

Deux trajets

Les cyclistes ont rendez-vous à l’Euro-Spa de Saint-Ignace-de-Stanbridge, dès 10h, pour le coup d’envoi de cette 11e édition. L’humoriste, animatrice, comédienne et porte-parole officielle de l’événement, Marie-Lyne Joncas, sera sur place pour les accueillir.

Les participants ayant opté pour le parcours de 49 km (trajet court) traverseront notamment les localités de Pigeon Hill, Saint-Armand, Bedford, Pike River, Notre-Dame-de-Stanbridge et Mystic avant de revenir à leur point de départ.

Les cyclistes plus aguerris doivent s’attendre à parcourir 80,4 km (trajet long) et à traverser les localités de Farnham, Sainte-Sabine, Notre-Dame-de-Stanbridge, Bedford et Saint-Armand avant de regagner Saint-Ignace-de-Stanbridge.

« Il s’agit de la cinquième édition à se tenir dans le secteur de Brome-Missisquoi », indique Geneviève Brouillet, de Pickering Communications