Transdev: Lac-Brome et Farnham conservent leur arrêt

TRANSPORT. Farnham et Lac-Brome garderont leur arrêt d’autobus, d’après une décision que vient de rendre la Commission des transports du Québec (CTQ) à l’endroit de Transdev.

Dans une demande déposée en décembre à la CTQ, le transporteur interurbain Transdev, la société mère de Limocar, souhaitait rayer de l’horaire les arrêts à Lac-Brome et à Farnham, ainsi qu’à Mont Sutton.

Dans un jugement livré le 19 avril dernier, l’avocate et vice-présidente de la Commission, Virginie Massé, accorde le retrait du service saisonnier qui se rendait à la station de ski. La liaison entre la montagne et le dépanneur Couche-Tard, toujours desservi par Transdev, serait désormais assurée par Mont Sutton, indique-t-on dans le document.    

Me Massé rejette toutefois la demande visant à éliminer les arrêts de Lac-Brome et Farnham. L’avocate a notamment basé sa décision sur le fait que la preuve présentée par la partie demanderesse n’aura pas permis de démontrer les problèmes de rentabilité des deux tronçons.

«[Elle] n’a pas convaincu la Commission que la suppression des points de services […] est présentement la seule option pouvant être envisagée pour assurer la rentabilité des services offerts par Transdev, à partir de Lac-Brome et Farnham. La demande de suppression […] est donc prématurée», peut-on lire dans le rapport d’une trentaine de pages.    

Des données fournies par Transdev lors de l’audience devant la CTQ révèlent que, pour 2015, l’entreprise a essuyé des pertes de 70 251 $ pour couvrir le tronçon de Lac-Brome.

En ce qui a trait à celui qui relie Farnham à Ange-Gardien et pour la même période, la comptabilité a dû encore une fois sortir l’encre rouge, cette fois à hauteur de 171 975 $. 

La MRC Brome-Missisquoi agissait à titre d’intervenante dans le dossier et s’opposait à ces changements, ayant déposé une résolution en ce sens. Elle souhaitait également être consultée pour les changements apportés aux services.    

Nous avons tenté de joindre Dominique Lemay, chef de la direction chez Transdev, mais ce dernier n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.