Compostage: Brome-Missisquoi ira en appel d’offres en mars

Compostage: Brome-Missisquoi ira en appel d’offres en mars

L’implantation de la collecte des matières recyclables au moyen des bacs roulants débutera l’automne prochain dans la majorité des municipalités de Brome-Missisquoi.

Crédit photo : Gracieuseté

ENVIRONNEMENT. Le projet de construction d’une plateforme de compostage de 7 M$ au site d’enfouissement de Cowansville commence à se préciser. La Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi (RIGMRBM) prévoit aller en appel d’offres dans les prochaines semaines et commencer les travaux en juin.

«Le conseil d’administration de la Régie doit approuver les plans des futures installations dans les prochains jours», indique le maire de Bedford et président de l’organisme, Yves Lévesque.

La dalle de béton de cette plateforme occupera 210 000 pi2 alors que le bâtiment pour la réception et le premier tri des matières organiques aura une superficie de 21 000 pi2.

La RIGMRBM prévoit être en mesure d’aller en appel d’offres en mars et d’entreprendre les travaux de construction en juin.

La réalisation du projet nécessitera des investissements approximatifs de 5,6 M$ pour la construction de la plateforme et de 1,2 M$ additionnels pour l’achat d’équipements (retourneurs d’andins, tamiseur rotatif, chargeur sur roues).

«L’achat et l’installation des nouveaux équipements sont prévus pour 2019. D’ici là, on devrait pouvoir répondre à la demande avec les équipements déjà en place en raison du volume réduit de matières à traiter au tout début du projet de compostage», précise M. Lévesque.

La  RIGMRBM entend par ailleurs consacrer 2 M$ à l’achat de nouveaux équipements pour l’usine de traitement des eaux usées du site de Cowansville.

«La Régie prévoit doubler la capacité de l’usine afin de pouvoir traiter le volume additionnel de liquide (lixiviat) qui s’échappera de la plateforme de compostage. La multiplication des périodes de pluie abondante attribuables aux changements climatiques nous force également à bonifier nos installations», ajoute M. Lévesque.

Les nouveaux équipements destinés au traitement des eaux usées devront être opérationnels dès septembre prochain.

Demandes d’autorisation

La RIGMRBM a déposé une demande au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MDDELCC) pour l’obtention d’un certificat d’autorisation en vue de la construction de la plateforme de compostage. Un deuxième certificat d’autorisation sera également nécessaire pour les travaux à l’usine de traitement des eaux usées.

«Le Ministère a déjà en main nos deux demandes. Nous avons bon espoir d’obtenir le feu vert vers la fin mars», ajoute le président de la RIGMRBM.

M. Lévesque ajoute que l’achat et l’installation des nouveaux équipements de l’usine de traitement sont prévus pour 2019

Ce dernier laisse entendre que le règlement d’emprunt de 6,7 M$ de la RIGMRBM, approuvé par les quatre municipalités propriétaires du site – Cowansville, Farnham, Bedford et Dunham – devrait suffire aux besoins du projet de compostage.