Farnham rend hommage à la fondatrice de la bibliothèque municipale

Farnham rend hommage à la fondatrice de la bibliothèque municipale

Louise Hall a visiblement apprécié l’hommage qui lui a été rendu tout en disant souhaiter le partager avec les autres pionniers de la première heure.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

ANNIVERSAIRE. La Ville de Farnham a profité du soixantième anniversaire de la bibliothèque Louise Hall pour rendre hommage à sa fondatrice, hier après-midi, dans le cadre d’une petite réception civique.

L’auteur d’origine française Luc Baranger, établi à Farnham depuis maintenant sept ans, y est allé d’une longue allocution à saveur humoristique retraçant la petite histoire de cette «pharmacie de l’âme». Celui-ci a également pris un malin plaisir à brosser le portrait de celle qui, à l’âge de 34 ans, s’est retroussé les manches pour fonder la bibliothèque de Farnham avec la complicité de Muriel Wallace, de Jean Gauthier et de quelques autres.

Ross Lemke, un enseignant à la retraite que les Farnhamiens connaissent surtout pour son implication bénévole au sein de l’équipe de football juvénile de l’école Jean-Jacques-Bertrand, a par la suite témoigné de l’importance de Louise Hall dans son cheminement professionnel. M. Lemke a notamment rappelé aux invités que Louise Hall avait été son professeur et lui avait notamment appris le français, avant de devenir pour lui une source d’inspiration à ses débuts dans le monde de l’éducation.

«Louise Hall affiche deux grandes qualités: celle de ne jamais s’apitoyer sur son sort, et celle d’être douée d’un sérieux sens de l’humour; cet humour britannique, un peu suranné, hérité de ses ancêtres.» – Luc Baranger, auteur et résidant de Farnham

D’autres personnes, ayant connu la vedette du jour de près ou de loin, ont également ajouté leur voix à ce concert d’hommages.

Le directeur de la bibliothèque municipale, Dino Coudé, et la directrice du service de la culture à la Ville de Farnham, Roxanne Roy-Landry, ont par la suite remis à la fondatrice de l’établissement un livre d’or regroupant les signatures de nombreux abonnés de la bibliothèque.

Louise Hall a visiblement apprécié l’hommage qui lui a été rendu tout en disant souhaiter le partager avec les autres pionniers de la première heure.