Daniel Tétreault brigue la mairie de Notre-Dame

Daniel Tétreault brigue la mairie de Notre-Dame

Daniel Tétreault prévoit déposer son bulletin de mise en candidature lundi matin à la première heure.

MUNICIPAL. Un premier candidat à la succession de la mairesse Ginette Simard Gendreault vient de se manifester. Il s’agit du conseiller municipal Daniel Tétreault.

M. Tétreault a 54 ans et est originaire de Notre-Dame-de-Stanbridge. Il est bien connu de ses concitoyens à titre de propriétaire du Garage Daniel Tétreault.

Ce dernier a été élu par acclamation en 2009 pour un premier mandat de quatre ans avant d’être réélu, en 2013, dans les mêmes conditions.

«Les campagnes électorales, je n’ai encore jamais connu ça», indique-t-il.

M. Tétreault a notamment été pro-maire de Notre-Dame au cours de sept des huit dernières années.

«Dans certaines municipalités, les conseillers occupent cette fonction à tour de rôle pour une période de quelques mois alors que chez nous, les membres du conseil nomment un pro-maire à chaque année», explique-t-il.

Implication

Daniel Tétreault a agi comme porte-parole dans plusieurs dossiers municipaux au cours du dernier mandat 2013-2017. Il a notamment travaillé sur le projet d’entente intermunicipale pour le partage des coûts de fonctionnement de l’aréna de Bedford, le projet domiciliaire du promoteur Mario Blanchard dans le secteur du rang Sainte-Anne et de la rue Courville, le projet de centre communautaire sur le site de l’ancienne meunerie de Georges-Henri Dupuis (bibliothèque, bureau de poste, entrepôt municipal).

«À titre de pompier, j’ai également collaboré à la mise sur pied d’une escouade de sauvetage en milieu agricole», rappelle-t-il.

Le candidat à la mairie laisse entendre qu’il est «proche des citoyens» et que certains d’entre eux viennent même le voir à son atelier de mécanique automobile pour discuter des affaires de la Municipalité.

«Au garage, je suis facile à rejoindre et je suis encore plus disponible depuis que j’ai des employés à mes côtés», affirme-t-il.

Dossiers

M. Tétreault entend accorder une attention particulière à certains projets qui lui tiennent à cœur.

«Le projet de centre communautaire est éligible à une subvention équivalant à 20 % des coûts, mais je vais essayer d’aller chercher une aide financière additionnelle auprès de la MRC via le Pacte Brome-Missisquoi. Il convient de rappeler que les analyses de sol ont démontré que le terrain n’était nullement contaminé, contrairement aux prétentions de certains citoyens», précise-t-il.

Le candidat ajoute que le dossier de l’assainissement des eaux usées n’est toujours pas réglé et que le conseil municipal espère toujours un dédommagement du gouvernement provincial pour les «ratés» de l’étang de roseaux.

«Cela dit, il n’y a pas de problème au niveau de la qualité de l’eau à la sortie, ni de problème de contamination aux abords de l’étang, car les débordements restent confinés aux cellules», tient-il à rappeler.

M. Tétreault dit également avoir à cœur la desserte du village de Notre-Dame en Internet haute vitesse et la création d’un parc industriel régional autour du pôle de Bedford.