Dernier droit pour l’installation des compteurs d’eau à Farnham

Dernier droit pour l’installation des compteurs d’eau à Farnham

Deux employés cols bleus de la Ville de Farnham sont affectés à l’installation des compteurs d’eau.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

EAU POTABLE. Dès l’an prochain, tous les bâtiments commerciaux, industriels et institutionnels (ICI) de Farnham seront tarifés en fonction de leur consommation réelle d’eau potable. La Ville complète actuellement l’installation des compteurs requis pour la prise de données trimestrielle.

L’installation de compteurs d’eau dans les immeubles résidentiels répond à une exigence du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.

La Ville de Farnham a fait l’acquisition de 159 compteurs de marque Sensus pour les besoins de l’exercice, soit 148 compteurs de 5/8 à 2 po et 11 compteurs de 3 à 8 po. Le prix unitaire de ces équipements varie entre 300 $ et 4 400 $, plus taxes.

Le contrat a été accordé au plus bas des deux soumissionnaires. Il s’agit de l’entreprise Les Plastiques Desmarais, de Boisbriand.

La livraison des compteurs a eu lieu en mai dernier, dans les délais prescrits, alors que la Municipalité en a débuté l’installation le 10 octobre. Les services de deux employés cols bleus ont été requis pour cette opération.

«Pas moins de 141 des 159 compteurs (90 %) sont déjà installés. Si tout va bien, on devrait compléter le travail d’ici la mi-décembre. Les commerçants et propriétaires d’usine ont compris les objectifs du programme et nous ont offert une belle collaboration », indique le directeur du service des travaux publics, Michel Phaneuf.

Les employés de la Ville sont en mesure d’installer cinq compteurs de 5/8 à 2 po par jour. La mise en place des compteurs de 3 à 8 po est beaucoup plus longue et peut prendre jusqu’à quatre heures par unité.

«La facture aurait été plus élevée si la Municipalité avait dû faire en confier l’installation à des plombiers», affirme M. Phaneuf.

Nouveau mode de tarification

À compter de l’an prochain, les utilisateurs non résidentiels devront prévoir 180 $ par an (15 $ par mois) en frais de location pour l’utilisation des compteurs fournis par la Municipalité.

«Les 50 0000 premiers gallons impériaux utilisés par les ICI seront gratuits. Ces derniers devront cependant débourser 1,82 $ par mille gallons excédentaires. Le tarif sera sujet à une révision annuelle», explique M. Phaneuf.

En contrepartie, les propriétaires d’immeubles non résidentiels n’auront pas à payer de taxe d’eau.

«Il faut savoir qu’une famille de quatre personnes (deux adultes et deux ados) consomme en moyenne 30 000 gallons par an. Les ICI disposeront donc d’une marge de manoeuvre de 20 000 gallons additionnels sans aucun frais», ajoute le directeur du service des travaux publics.

Prise des données

La lecture des compteurs d’eau s’effectuera à distance au moyen d’un système de relève installé sur le camion à ordures de la Municipalité.

«Comme le camion passe de porte en porte, on pouvait difficilement trouver meilleur procédé. Il faut savoir qu’aucune intervention humaine n’est requise, les données provenant des compteurs étant acheminées directement du camion au service de la trésorerie quatre fois l’an», précise M. Phaneuf.