Alexandre Legault considère avoir «mené la meilleure campagne»

Alexandre Legault considère avoir «mené la meilleure campagne»

Le candidat de Québec solidaire, Alexandre Legault, a dressé le bilan de sa campagne, au parc Davignon, à Cowansville.

Crédit photo : L'Avenir et des Rivières - Xavier Demers

ÉLECTIONS. Le candidat de Québec solidaire dans Brome-Missisquoi, Alexandre Legault, a passé en revue les grands thèmes de sa campagne lors d’un bilan, au parc Davignon, cet après-midi. Il a affirmé avoir «mené la meilleure campagne dans Brome-Missisquoi».

«Je me suis investi dans la région et dans Québec solidaire pour proposer autre chose à la région, a lancé M. Legault. On termine cette campagne avec la conviction d’avoir mené la meilleure campagne et que notre message a été porté. On l’a vu d’ailleurs dans les sondages. En moins d’un mois, on a pris au-delà de 10%.»

Alexandre Legault fait campagne depuis mars. Il se dit confiant des résultats de sa formation dans Brome-Missisquoi.

«J’ai hâte de voir les résultats le 1er octobre, mais je suis confiant qu’on est dans la course. Je suis content d’avoir été là tout l’été pour faire ça à temps plein. Je me serais découragé rapidement si je voyais que je rencontrais beaucoup de gens impossibles à convaincre. Dès les premiers jours, j’ai remarqué qu’il y avait quelque chose à faire dans Brome-Missisquoi.»

Sur le terrain, l’engouement pour Québec solidaire se faisait sentir, selon le candidat. Le parti a d’ailleurs doublé son nombre de membres dans la circonscription.

«Le nombre de membres a explosé dans le dernier mois. Le financement populaire est au-delà de nos attentes. On peut réellement voir que notre campagne politique est devenue un mouvement politique.»

Le candidat a rappelé ses engagements en transport en commun et sur la hausse du salaire minimum à 15$/h, entre autres.

Alexandre Legault en a également profité pour lancer quelques flèches à ses opposants. Il a entre autres critiqué une candidate qui, selon lui, «n’a rien proposé» et «a eu besoin de son chef pour faire campagne».

«Changer le PLQ pour la CAQ, ça ne changera pas pour le mieux la vie des gens. Les riches continueront d’être plus riches, la classe moyenne et les moins nantis seront laissés pour compte, encore une fois, et le coût de la vie va continuer d’augmenter. Quand on y pense, c’est presque logique, quand on met à la tête de la province des multimillionnaires comme Lisée ou Legault, qu’on arrive à ce résultat-là. Ils sont déconnectés de la réalité. Les vieux mononcles riches à cravate, on en a assez vu.»