Isabelle Charest se garde bien de faire des promesses à tout vent

Isabelle Charest se garde bien de faire des promesses à tout vent

Isabelle Charest a participé à plusieurs rassemblements au cours des 37 derniers jours, mais n'a pas beaucoup fait de porte-à-porte de son propre aveu.

Crédit photo : L'Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

POLITIQUE. La candidate Isabelle Charest, de la Coalition avenir Québec (CAQ), a dressé son bilan de campagne, ce matin à Cowansville, à quelques heures du grand rendez-vous électoral.

Mme Charest a parcouru beaucoup de chemin au cours des 37 derniers jours pour rencontrer les citoyens et les décideurs de Brome-Missisquoi. Elle a également pris part à plusieurs soirées électorales organisées par l’UPA, la Chambre de commerce, le Carrefour jeunesse emploi et la Corporation de développement communautaire.

«Je trouve important d’aller à la rencontre des gens pour connaître leurs préoccupations et me familiariser avec les dossiers», indique-t-elle.

L’ex-championne en patinage de vitesse a également trouvé le temps de s’impliquer dans la campagne nationale aux côtés des ténors de la CAQ et des autres candidats de l’Estrie.

«Il est vrai que mon chef, François Legault, a été très présent dans Brome-Missisquoi, mais j’ai également contribué à ma façon en participant à des rassemblements. On peut parler d’une sorte d’échange», résume-t-elle.

Priorités de la candidate

Isabelle Charest n’a pas fait beaucoup de promesses au cours de la campagne électorale, préférant plutôt identifier les dossiers qui lui paraissent prioritaires et qu’elle entend défendre si la population lui fait confiance le 1er octobre prochain.

La porte-couleur de la CAQ se dit prête à soutenir la stratégie d’attraction de la main-d’oeuvre de la MRC de Brome-Missisquoi, le projet d’implantation d’un Lab-École à Shefford et le rattachement du territoire de Bromont au réseau local de services de La Pommeraie. Elle verrait également d’un bon oeil la desserte policière du territoire de Lac-Brome par la police de Bromont.

Mme Charest croit par ailleurs important de «réhabiliter» le réseau ferroviaire afin de favoriser le transport des marchandises par train. Le projet de train de passagers Montréal-Sherbrooke lui apparaît également intéressant, mais, dit-elle, «il faut voir à quel prix ça peut se faire et qui est prêt à contribuer».

La candidate reconnaît que la présence de la gare de triage de la compagnie Central Maine & Quebec au centre-ville de Farnham indispose les citoyens et se dit prête à se pencher sur la faisabilité d’une éventuelle relocalisation.

Mme Charest veut également travailler de concert avec les commissions scolaires Eastern Towhships et du Val-des-Cerfs à la bonification du service de transport scolaire afin d’accommoder les étudiants du centre de formation professionnelle de Cowansville et les étudiants qui s’adonnent à des activités parascolaires.

Elle estime par ailleurs que le programme d’employabilité Pleins rayons mériterait d’être repris dans d’autres régions du Québec.