La vague bleu pâle déferle sur Brome-Missisquoi

La vague bleu pâle déferle sur Brome-Missisquoi

La caquiste Isabelle Charest a été élue avec 44,78% des voix.

Crédit photo : L'Avenir et des Rivières - Xavier Demers

ÉLECTIONS. Après 38 ans de règne libéral, les électeurs de Brome-Missisquoi ont voté massivement pour le changement en élisant la caquiste Isabelle Charest. Elle a obtenu 18 407 voix, 8 426 de plus que sa plus proche poursuivante, la libérale Ingrid Marini.

«Je me sens bien. Je me sens satisfaite, heureuse. Cette aventure-là, je la fais avec plein de gens et de la partager, c’est une grande satisfaction. Je pense que je ne le réalise pas complètement encore», a confié Mme Charest.

L’ex-olympienne a obtenu son siège à l’Assemblée nationale dans une vague bleu pâle, qui a permis à la CAQ de se doter d’un gouvernement majoritaire.

«On l’espérait, [la majorité], a-t-elle affirmé. On y croyait, mais que ça se fasse rapidement comme ça, je suis un peu surprise, mais également comblée. C’est un balayage.»

Si elle s’attendait à une lutte un peu plus serrée, Isabelle Charest ne s’était pas fait de scénarios.

«Je suis quelqu’un d’assez centrée sur le moment présent, a-t-elle déclaré. Je ne me projetais pas tellement sur l’après, la célébration et comment ça se passerait. Je pense que, de mon passé d’athlète, plus on arrive proche de l’événement, du point culminant, plus je me concentre sur le moment présent.»

Priorités

La nouvelle députée de Brome-Missisquoi a également présenté quelques enjeux qu’elle compte défendre de pied ferme à l’Assemblée nationale.

«Durant ma campagne, j’ai fait beaucoup de rencontres dans Brome-Missisquoi. Il y a plein de dossiers, entre autres, celui de la pénurie de main-d’œuvre sur lequel il faudra se pencher. Avec le passé que j’ai, je voudrais travailler sur quelque chose qui a trait avec la réussite des jeunes. Je suis nutritionniste de formation, les saines habitudes de vie, c’est quelque chose qui me concerne énormément. Et évidemment, je veux travailler sur le dossier de la procréation assistée, dont mes enfants sont issus.»

Être sur le terrain

Le député sortant Pierre Paradis avait été critiqué dans les dernières années pour son absence dans la circonscription. Isabelle Charest assure qu’elle sera proche des citoyens de son comté pour les quatre prochaines années.

«Pour moi, c’est très important. Mon objectif, c’est de représenter les gens de Brome-Missisquoi et d’être là pour eux. C’est ce que je trouve de très enrichissant dans l’expérience, c’est de rencontrer et de travailler avec les gens. Je suis une fille d’équipe et qui met tout le monde à contribution.»

Questionnée à savoir si elle s’attend à obtenir un ministère, la caquiste n’exclut pas l’idée, éventuellement, mais croit qu’elle doit apprendre de son rôle de députée d’abord.

«Je suis consciente que je dois faire mes classes. Je vais prendre le rôle qu’on va me donner, mais je sais que j’arrive en politique et que j’ai plein de choses à apprendre.»

 

L’élection en chiffres

44,78%

Pourcentage de voix obtenues par la nouvelle députée, Isabelle Charest, de la CAQ. Ce parti avait connu son meilleur résultat dans Brome-Missisquoi en 2012, lorsque Benoit Legault avait récolté 32,3% du suffrage, seulement 303 votes derrière le libéral Pierre Paradis.

8 426

Nombre de voix d’avance d’Isabelle Charest sur la libérale Ingrid Marini

38 ans

Durée du règne de Pierre Paradis, qui avait été dans une élection partielle après le départ pour la politique fédérale du député de l’Union nationale, Armand Russell

70,74%

Taux de participation dans Brome-Missisquoi. 73,13% des Bromisquois s’étaient prévalus de leur droit de vote en 2014.