Fibre optique: les installateurs à l’œuvre dès la mi-novembre à Pike River

Fibre optique: les installateurs à l’œuvre dès la mi-novembre à Pike River

Le président de IHR Télécom, Patrick Bonvouloir, agit comme chargé de projet.

Crédit photo : Le Canada Français - Archives

TÉLÉCOMMUNICATIONS. Les installateurs de fibre optique prendront d’assaut les villages et campagnes de Brome-Missisquoi à compter de la mi-novembre, avec six mois de retard sur l’échéancier initial.

Le déploiement du réseau de fibres optiques s’effectuera en quatre phases bien distinctes et commencera par la partie ouest de la MRC de Brome-Missisquoi, soit le pôle géographique de Bedford. On parle plus précisément de Pike River, Notre-Dame-de-Stanbridge, Stanbridge Station, Saint-Armand, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Bedford (partie route 202) et Frelighsburg.

«L’identification des poteaux aériens de Bell Canada, Télébec, Hydro-Québec et les relevés sur le terrain sont pratiquement complétés pour chacune de ces municipalités. Nous avons également en main le plan de travail pour la plus grosse partie de ce même territoire», signale Patrick Bonvouloir, président de IHR Télécom, l’organisme sans but lucratif  responsable de la mise en place des infrastructures.

Demandes d’autorisation

IHR Télécom a déposé des demandes d’autorisation aux propriétaires des poteaux et des torons à la mi-septembre pour la réalisation de la phase 1 du projet.

«Les fournisseurs disposent de 60 jours pour nous répondre. Ceux-ci se déplacent sur le terrain dès réception de la demande pour inspecter les installations existantes, puis nous signalent les anomalies à corriger. De trois à 18 mois peuvent s’écouler entre la réception de la demande et l’émission d’une autorisation. Si tout va bien, les premières autorisations devraient nous parvenir pour la mi-novembre», précise M. Bonvouloir.

Ce dernier laisse entendre que les conclusions des inspecteurs sont «très subjectives» et peuvent varier d’une personne à l’autre.

«Dans certains cas, on croit que tout est conforme, mais l’inspecteur relève une anomalie. Dans d’autres cas, nos craintes ne sont pas justifiées et l’inspecteur donne son OK immédiatement. C’est très variable», ajoute le président de IHR Télécom.

Branchement des premiers clients

IHR Télécom a déposé deux scénarios – un optimiste et un pessimiste – pour la réalisation des travaux et le branchement des premiers clients de chacun des quatre secteurs géographiques de la MRC de Brome-Missisquoi.

«Si tout va bien, les premiers clients de Pike River et de Notre-Dame devraient être raccordés dès cet hiver. Dans le pire des cas, ça pourrait aller au printemps ou à l’été 2019. La desserte des usagers de Stanbridge Station, Saint-Armand et Saint-Ignace-de-Stanbridge, Bedford et Frelighsburg est également prévue pour 2019», indique M. Bonvouloir.

Les municipalités de Dunham, Bedford Canton et Sainte-Sabine (phase 2), Stanbridge East, East Farnham, Farnham, Brigham, Cowansville et Abercorn (phase 3), Lac-Brome, Sutton, Bolton-Ouest, Brome, Bromont et bureau de la MRC (phase 4) seront raccordées à tour de rôle en 2019, 2020 et 2021.

«Les autorisations des propriétaires des poteaux et des torons dictent la marche à suivre. L’ordre des municipalités desservies par le réseau de fibres optiques pourrait donc changer, car nous avons la latitude de passer à une autre municipalité si les autorisations tardent à venir. Il est également possible de raccorder une partie du territoire d’une municipalité et de compléter le travail dans un autre temps», explique M. Bonvouloir.

Tout le territoire de Brome-Missisquoi devrait avoir accès au service de la haute vitesse, au printemps 2022, au terme du déploiement de 1 400 km de fibres optiques. À l’heure actuelle, plus de 8 000 résidences, entreprises et fermes en sont toujours privées.