François Legault veut faire de la maison Gilles-Carle un modèle au Québec

François Legault veut faire de la maison Gilles-Carle un modèle au Québec

Isabelle Charest et François Legault

Crédit photo : L'Avenir et des rivières - Stéphanie Mac Farlane

POLITIQUE. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a fait un nouvel arrêt dans Brome-Missisquoi, mardi, pour visiter la maison Gilles-Carle à Cowansville. Il souhaite s’inspirer de ce modèle pour construire 19 nouvelles maisons aux quatre coins de Québec.

«C’est un beau modèle. On va créer 20 maisons comme celle-là. Cowansville va servir de modèle à 19 autres maisons dans les différentes régions du Québec», dit François Legault, en entrevue avec les médias locaux dans l’autobus de campagne.

Il explique qu’un gouvernement de la CAQ ferait un partenariat avec la Fondation Gilles-Carle. «On a accepté la proposition de Chloé Sainte-Marie et de son conseil d’administration pour partager le financement. Il y aura une contribution pour la construction et les frais de fonctionnement annuel», poursuit M. Legault.

Le chef de la CAQ ajoute que le projet type proposé par Chloé Sainte-Marie est une maison comportant entre 8 et 12 chambres. Déjà, des projets sont bien avancés du côté de Grand-Mère, Montréal, Boucherville, Baie-Comeau, a précisé Chloé Sainte-Marie. François Legault aimerait que chaque région de la province ait sa maison Gilles-Carle. «L’idée est de donner un répit aux proches aidants. On parle souvent des personnes handicapées, des personnes aînées qui ont besoin d’aide, mais les proches aidants ont aussi besoin d’être aidés», dit-il. Il accompagnerait le tout d’une première politique québécoise sur les proches aidants, en plus de doubler le crédit d’impôt pour aidant naturel jusqu’à concurrence de 2500 $.

Un agrandissement à Cowansville?

La maison Gilles-Carle de Cowansville fonctionne à plein régime, si bien qu’elle ne peut répondre à la demande. Actuellement, le répit, offert en séjours de 4 jours, trois nuits, affiche complet. «Chaque fin de semaine, ce sont des participants différents. J’ai deux fois plus de demandes que de places», mentionne Christelle Bogosta, directrice générale de la maison Gilles-Carle.

Elle ajoute que le conseil d’administration a précisé, dans ses orientations, sa volonté d’accroître l’offre de services. «On veut toutefois offrir du répit sept jours sur sept avant de penser à un agrandissement. À l’heure actuelle, avec la demande, je pourrais remplir les sept nuits. Démographiquement parlant, la demande est là», poursuit Mme Bogosta.

De son côté, François Legault est favorable à l’idée d’accroître l’offre de services à Cowansville. «Une dame m’a indiqué qu’il y a de la place pour agrandir. Il y aurait une possibilité de l’amener au standard des 20 maisons, c’est-à-dire d’avoir entre 8 et 12 chambres», dit-il. Actuellement, la maison, située sur le boulevard J.A-Déragon à Cowansville, compte quatre chambres.

La candidate caquiste dans Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, s’est dite très fière de l’annonce de son chef. «Pour une région comme Brome-Missisquoi, où il y a de petites municipalités et où il n’y a pas beaucoup de services, c’est une façon de contrer l’exode des villages. On économise énormément d’argent et on améliore la qualité de vie», indique-t-elle.

«Une personne en CHSLD, ça coûte 86 000 $ par année. Grâce aux maisons et aux bénévoles, ça permet à l’état de fournir des services à moindres coûts», enchaîne François Legault.