Les groupes communautaires interpellent le député Pierre Paradis

Les groupes communautaires interpellent le député Pierre Paradis

Des représentants de divers groupes communautaires de Brome-Missisquoi ont déposé une carte de vœux de Noël à l’entrée de l’immeuble abritant les bureaux du député Pierre Paradis.

Crédit photo : Gracieuseté

POLITIQUE. Des membres de la Corporation de développement communautaire de Brome-Missisquoi (CDCBM) se sont joints à une délégation d’organismes de la région, hier soir à Cowansville, pour une marche symbolique visant à sensibiliser le député provincial Pierre Paradis à l’importance de leur travail et à l’ampleur des besoins à combler.

Des organismes de partout en Estrie, oeuvrant dans différents secteurs d’activité (famille, santé et services sociaux, défense des droits, éducation et autres), ont posé un geste similaire cette journée-là.

«Nous avons éclairé notre chemin avec nos lampes de poche afin de partir à la recherche de M. Paradis, ainsi que pour faire la lumière sur le message que nous tentons de lui adresser depuis plusieurs années déjà», signale Isabelle Tardif, présidente de la CDCBM.

Les participants ont par la suite déposé une carte de vœux de Noël à l’entrée de l’immeuble de la rue Sud abritant les bureaux du député.

«Une façon cordiale de lui rappeler que le milieu communautaire pense encore à lui», explique Mme Tardif.

L’adjointe du député, Louisette Hébert, confirme avoir trouvé la carte sur le seuil de la porte, ce matin, à son entrée au travail.

«Personne ne nous avait avisé de cette visite. Les représentants des organismes ne sont pas sans savoir que nos bureaux ferment à 16h, 16h30», indique-t-elle.

Celle-ci ajoute que le député de Brome-Missisquoi poursuit son travail malgré son absence à l’Assemblée nationale.

«Ce n’est pas parce qu’il n’est pas au bureau ou en Chambre que Pierre Paradis ne suit pas ses dossiers. Lui et moi, on se parle des affaires du comté à tous les jours», précise-t-elle.

Demande pour une rencontre

Selon Nicolas Gauthier, agent de liaison à la CDCBM, la Corporation n’aurait eu aucun retour du député provincial au sujet d’une lettre de revendications lui ayant été transmise l’an dernier. La lettre en question dressait la liste des demandes des groupes communautaires de Brome-Missisquoi.

«Quand nous avons sollicité une rencontre avec le député pour le 4 décembre, on nous a indiqué que M. Paradis était toujours en congé de maladie. Bien que nous soyons conscients de cette situation, nous l’invitons à prendre en considération notre invitation lors de son retour en poste, car nous considérons qu’il reste de son devoir de faire remonter les préoccupations citoyennes de sa circonscription jusqu’à Québec», précise M. Gauthier, dans un communiqué émis quelques heures après la marche symbolique de lundi.

Ce dernier ajoute qu’une pétition d’appui aux revendications des groupes communautaires du Québec vient d’être mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale.