Harcèlement et abus de pouvoir, on en parle à Sutton!

Harcèlement et abus de pouvoir, on en parle à Sutton!

Raymond Cloutier et Gwendoline Côté se donnent la réplique dans la pièce «Oleanna».

Crédit photo : Gracieuseté

THÉÂTRE. Après Paris, Montréal, Londres et New York, c’est maintenant au tour de Sutton d’accueillir la pièce Oleanna pour cinq week-ends consécutifs.

Cette oeuvre du dramaturge et réalisateur américain David Mamet, créée en 1992, aborde des sujet brûlants d’actualité (abus de pouvoir, harcèlement sexuel et psychologique, etc.) à l’heure du mouvement #moiaussi et des dénonciations sur la place publique.

«On assiste à un combat à finir entre une élève entêtée qui n’accepte pas son échec et un professeur suffisant qui lui promet une bonne note pourvu qu’elle vienne le voir souvent. On se demande si celui-ci n’est pas excité par celle-là, et s’il utilise son pouvoir à d’autres fins», résume le metteur en scène et comédien Raymond Cloutier.

À 74 ans, ce dernier campe le personnage du professeur tandis que Gwendoline Côté – diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal (2016) et ancienne élève de Raymond Cloutier – lui donne la réplique sous les traits de l’étudiante militante.

«La pièce est à la fois tragique et très divertissante tout en étant très moderne. C’est à la fois rapide et intense. Il y a beaucoup de texte et les répliques sont mitraillées à souhait. Tous les ingrédients semblent réunis pour ramener au théâtre des gens qui auraient délaissé ce genre dramatique», ajoute M. Cloutier.

On décrit également Oleanna comme une oeuvre qui suscite la réflexion. Sur les abus de pouvoir bien sûr, mais aussi sur le droit à l’éducation et la réussite sociale.

«Devant ce duel, où le spectateur verra tous les gestes, entendra toutes les paroles, chacun portera son jugement et prononcera sa sentence», poursuit M. Cloutier.

Le metteur en scène ne cache pas son enthousiasme après plus de 200 heures de répétitions et à quelques jours de la grande première. Il laisse déjà sous-entendre que des supplémentaires pourraient s’ajouter – le nombre de représentations pourrait grimper à 18 ou 20 – et dit espérer que la pièce parte en tournée au printemps ou à l’automne 2019.

«Ça serait très pertinent de jouer cette pièce dans les cégeps et les universités. Même si le sujet paraît sérieux, le public n’est jamais déçu et prend plaisir à voir évoluer les deux acteurs installés au beau milieu de l’assistance», ajoute l’homme de théâtre établi à Sutton depuis trois ans.

 

OLEANNA DE RETOUR SUR SCÈNE

. Pièce de David Mamet

. Douze représentations

. Du 6 juillet au 5 août

. Salle Alec et Gérard Pelletier

. Mise en scène: Raymond Cloutier

. Distribution: Raymond Cloutier et Gwendoline Côté

. Représentations les jeudi, vendredi et samedi à 20h, le dimanche à 14h

. Billeterie: lepointdevente.com/billets/oelanna