Ange-Gardien décrète un gel des taux de taxes municipales

MUNICIPAL.  Après avoir abaissé les taux de taxes foncières en 2023, le conseil municipal d’Ange-Gardien vient de décréter un gel pour la prochaine année.

« Malgré l’augmentation de certaines dépenses, nous avons choisi d’équilibrer le budget par l’affectation d’une partie du surplus accumulé, non autrement affecté, afin de ne pas ajouter au fardeau financier des familles et des organisations qui pèse déjà lourd dans le contexte de la flambée des coûts, des taux, du marché, encore bien récent », indique le maire, Yvan Pinsonneault.

Le budget d’Ange-Gardien passe de 5 659 176 $ en 2023 à 5 919 855 $ en 2024, en hausse de 260 679 $.

Les dépenses de fonctionnement augmentent de 4 932 473 $ à 5 361 220 $ en hausse de 428 747 $, alors que les affectations passent de 726 703 $ à 558 635 $, en baisse de 168 068 $.

Tarifs et taux de taxes

Le taux de taxe foncière pour le secteur résidentiel est gelé à 0,43 $ du cent dollars d’évaluation.

Les taux des autres catégories d’immeubles demeurent également inchangés: six logements et plus (0,43 $), agricole (0,42 $), commercial (0,68 $), industriel (0,82 $) et terrains vagues desservis (0,86 $).

Aucun changement non plus pour les tarifs relatifs à l’approvisionnement en eau potable (125 $ par porte) et le traitement des eaux usées (125 $). 

On note cependant une très légère augmentation des tarifs pour la collecte des ordures (de 83,82 $ à 0,84 $), la collecte des matières recyclables (de 67,76 $ à 70 $), la collecte des matières organiques (de 81,68 $ à 83 $) et l’utilisation de l’écocentre (de 30 $ à 35 $). Le tarif pour la vidange des fosses septiques s’élève par ailleurs à 200 $.

Dépenses en immobilisations

L’administration Pinsonneault entend investir 3 530 000 $ en 2024 – et près de 6 M$ sur trois ans – dans son réseau routier, ses bâtiments, ses parcs et espaces verts.

La plus grosse part du programme d’immobilisations 2024 ira à la construction de la patinoire multisports couverte (2 500 000 $) et l’ajout d’un bâtiment de services aux abords de la patinoire (550 000 $).

La moitié des coûts de cet ambitieux projet sera financée au moyen de subventions attribuées dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS).

Des sommes significatives seront par ailleurs allouées pour l’acquisition d’immeubles/ réserves foncières (200 000 $), l’amélioration du pont Fournier et des chemins municipaux (200 000 $), le réaménagement de locaux à l’hôtel-de-ville (50 000 $), l’installations d’enseignes et de fontaines d’eau dans les parcs municipaux (30 000 $).

Divers autres projets sont également dans les cartons de la Municipalité pour les deux années subséquentes (2025 et 2026): amélioration des chemins municipaux (1 M$), réhabilitation des conduites d’égout pluvial (1 M$), rénovation de la façade de l’hôtel-de-ville (120 000 $), aménagement des parcs et espaces verts pour aînés (125 000 $).