Le jardin collectif de Farnham commence à porter fruit

Le jardin collectif de Farnham commence à porter fruit

Le jardin collectif du parc Uldège-Fortin remplit ses promesses.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

CULTURE MARAÎCHÈRE. Le projet de jardin collectif implanté au parc Uldège-Fortin par Julie Bergeron, une nouvelle résidante de Farnham, connaît un départ canon.

La parcelle de terre de 1500 pi2, mise à la disposition de l’instigatrice du projet par la Municipalité, est presque entièrement cultivée et propose déjà une belle variété de légumes (fèves, choux, laitues, tomates, etc.).

Selon le maire Patrick Melchior, une demi-douzaine de personnes se sont appropriées le projet et voient à l’entretien du site sur une base régulière. Les participants ont accès à un robinet, installé par la Ville aux abords de la piscine Saint-Bruno, mais doivent apporter leurs boyaux d’arrosage.

«Nous dresserons un premier bilan du projet en octobre prochain», signale le maire de Farnham.

Les autorités municipales ont déjà laissé entendre que le jardin collectif pourrait être agrandi au besoin. Le maire s’était également dit favorable à l’implantation de jardins collectifs dans les cinq autres quartiers de la Ville si des citoyens en faisaient la demande.

Un parc à chiens à l’automne

Le projet de parc à chiens suit également son cours et devrait se concrétiser au début de l’automne.

Le conseil municipal est prêt à allouer un budget de l’ordre de 60 000 $ à 75 000 $ pour doter le site d’une clôture, d’un abreuvoir pour chiens, d’une fontaine d’eau pour les cyclistes et d’un système d’éclairage.

«Nous avions prévu 25 000 $ au programme triennal d’immobilisations (PTI) pour le parc à chiens, mais l’emplacement retenu nous oblige à amener l’électricité et l’aqueduc sur place, avec les coûts que cela implique», indique le maire Melchior.

Signalons enfin que le plan d’aménagement proposé par le comité de citoyens responsable de l’implantation du parc à chiens a reçu l’approbation des élus municipaux.

Achat et vente de terrains

La Municipalité accepte de vendre à Lanctôt Électrique une parcelle de terrain de 200 m2 située à l’intersection des rues Principale est et Saint-Joseph. La vente de ce lot, au prix de 50 $ le mètre carré, rapportera environ 10 000 $. Le terrain est vendu sans garantie légale.

La Ville acquiert de la compagnie Olymbec, pour la somme d’un dollar, un terrain de 220 000 pi2 situé aux abords de l’ancienne usine de Beaulieu Canada. Ce site avait été vendu au fabricant de tapis pour un projet d’agrandissement qui n’a finalement jamais vu le jour. L’administration municipale s’engage à ne pas revendre les deux lots concernés à des entreprises venant en compétition avec les activités de la société Canarra biotech inc., une nouvelle entreprise qui se spécialisera dans la culture de cannabis à usage médical.

Génératrice pour la caserne

Farnham achète de la compagnie Integrated Distribution Systems Limited Partnership – Génératrice Drummond, au coût de 50 000 $ avant taxes, une génératrice pour la caserne de pompiers. La municipalité avait prévu une somme de 57 000 $ pour cette acquisition. La date limite de livraison a été fixée au 14 décembre prochain.