L’année des triplex et des maisons unifamiliales à Farnham

L’année des triplex et des maisons unifamiliales à Farnham

Huit triplex ont été érigés à l’intersection des rues Gobeille et Principale au cours des dernières années.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert

BÂTIMENT. La Villle de Farnham a émis 46 permis de construction pour des maisons unifamiliales et 19 permis pour des triplex en 2017. Le parc immobilier s’est encore agrandi avec ces investissements de plus de 16 M$. Une hausse de 5,6 M$ par rapport à l’an dernier.

«Les nouvelles résidences unifamiliales isolées, jumelées et contiguës sont principalement concentrées dans le Quartier des Braves et dans le développement de microhabitations alors que les nouveaux triplex sont érigés dans le Quartier des Braves, à l’intersection Gobeille-Principale est et sur la rue des Orchidées», résume l’urbaniste Jennika Rodrigue-Lacasse, du service de planification et d’aménagement du territoire, dans un rapport rendu public hier.

Aucun duplex ni aucun bâtiment de quatre logements et plus n’est venu s’ajouter au parc immobilier de Farnham depuis un an.

«Nous croyons que l’année 2018 sera encore plus prospère que l’année 2017. Plusieurs projets résidentiels de bâtiments multifamiliaux devraient débuter au cours de l’été sur la rue Collins, la rue Jeanine-Derome et sur le site de l’ancienne église Saint-Fabien. La phase 3 du développement du Carré du Pacifique devrait également être prête dès l’automne prochain. Il reste encore plusieurs terrains disponibles dans le Quartier des Braves et le développement de microhabitations pour des bâtiments résidentiels», ajoute Mme Rodrigue-Lacasse.

Travaux de rénovation

Le nombre de projets de rénovation résidentielle a légèrement augmenté au cours de la dernière année sur le territoire de Farnham, passant de 163 à 178. La valeur des investissements dans le domaine de la rénovation résidentielle a connu une hausse similaire: 2 174 919 $ en 2017 contre 2 082 383 $ en 2016.

La situation est beaucoup moins reluisante dans les autres secteurs d’activité.

L’an dernier, la valeur cumulative des permis de rénovation a baissé de 1,9 M$ dans le secteur commercial, de 3 M$ dans le secteur industriel, de 411 459 $ dans le secteur institutionnel et de 906 400 $ dans le secteur agricole.

Aucun permis de construction pour un nouveau bâtiment commercial, industriel, institutionnel ou agricole n’a été émis par la Municipalité en 2017.

 

CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE

Types                  2013   2014   2015   2016   2017

Unifamiliales          37       21       21       27       46

Triplex                       7         8        6        13       19