Hommage à un grand «petit homme» signé Pauline Gélinas

Par Josiane Noiseux
Hommage à un grand «petit homme» signé Pauline Gélinas
L'auteure Pauline Gélinas présente son récent ouvrage intitulé «Le Secret du grand A volant».

Aussi jeunes pouvons-nous être, la détermination et la volonté peuvent laisser d’innombrables marques et de précieux souvenirs. C’est, entre autres, ce que témoigne Pauline Gélinas dans son récent ouvrage intitulé «Le Secret du grand A volant». Le conte pour enfants, mêlant réalité et féerie, rend hommage à un garçon de douze ans qui a vécu, il y a près de 20 ans de cela, à Frelighsburg.

Pauline Gélinas, qui réside à Frelighsburg depuis quelques années, a été touchée par l’histoire que se remémore la famille du garçon, 18 ans plus tard. Malgré une maladie qui l’afflige rapidement, l’enfant a laissé une empreinte devenue la signature de l’école primaire de Frelighsburg. Le dessin, qui se trouve à l’entrée de la cour d’école, salue les étudiants depuis de nombreuses années. 

«Les années passent et presque plus personnes ne sait que le dessin que l’on retrouve à l’entrée de l’école ne provient dans d’une entreprise de design, mais qu’il a été fait par un enfant d’ici. Ce jeune garçon a laissé un héritage non seulement à son école, mais également dans sa communauté. Je voulais qu’on se rappelle de qui a créé et laissé cet héritage à l’entrée de l’école Saint-François-d’Assise», explique Mme Gélinas.

«Même si, à ce moment de sa vie, le jeune garçon ne croyait pas être en mesure d’y arriver, il y est parvenu. Il a laissé sa marque par son dernier coup de crayon. Je voulais faire comprendre aux enfants que dans l’univers du monde adulte, ils sont capables de laisser une marque», soutient l’auteure.

Dans le texte, chaque mot a été adroitement choisi pour expliquer l’histoire du jeune garçon. Jamais l’auteure n’utilise les termes entourant la mort ou de la maladie. «Je ne voulais rien de rébarbatif. Quand on est enfant, ces thèmes nous touchent beaucoup. Dans ce livre, on aborde la question, mais de façon positive. Je fais allusion à la résilience du petit garçon», explique Mme Gélinas. 

Toutes les images du conte ont été réalisées par Marie-Claude Lord, une artiste bien établie dans la région de Brome-Missisquoi. Par dessins superposés, parsemés de broderies, l’artiste a réussi à exprimer visuellement les mots et les émotions évoquer par l’écrivaine. Leur étroite collaboration dans la conception du livre jaillit par la délicatesse de l’histoire et la nitescence des images qui l’accompagne.

Le dimanche 17 novembre prochain, le lancement du livre se tiendra au Centre d’art de Frelighsburg, situé au deuxième étage du bureau d’accueil touristique. Dès 14h, le public est attendu pour découvrir le conte de Pauline Gélinas ainsi que les dessins de Marie-Claude Lord, qui y seront exposés.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires