Le magasin Hodge fait peau neuve

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le magasin Hodge fait peau neuve
Les petites-filles d’Edmund Hodge

Les petites-filles d’Edmund Hodge ont eu la chance de jeter un coup d’œil à l’ancien magasin général de leur grand-père, le 9 septembre dernier, à l’invitation de la Société d’histoire de Missisquoi. Les descendantes du marchand général de Stanbridge East ont également eu droit à une rencontre virtuelle avec leur grand-père.

Susan et Ann Hodge ont  par ailleurs été invitées à participer à la traditionnelle coupe du ruban, marquant la réouverture de l’édifice patrimonial légué au musée Missisquoi par Edmund Hodge en 1971, avant de visiter les lieux avec des membres de leur famille respective.

D’hier à aujourd’hui

Le magasin général Hodge est l’un des trois édifices patrimoniaux administrés par la Société d’histoire de Missisquoi, avec le moulin Cornell et la grande Walbridge.

L’ancien établissement commercial a fait peau neuve, le printemps dernier, tout en conservant son caractère patrimonial. Une subvention de 18 200 $ de la MRC de Brome-Misssiquoi, via le Fonds du pacte rural, a notamment permis de rénover les fenêtres, de remplacer le système électrique et de renforcer la structure de l’édifice. La Caisse populaire de Bedford a également participé au financement du projet à hauteur de 1 000 $.

Les visiteurs qui s’aventurent dans le magasin général de Stanbridge East ont l’impression de faire un voyage dans le temps. L’édifice a en effet conservé l’allure qu’il avait au moment de sa fermeture en 1950. Les marchandises proposées au grand public sont offertes dans leurs étalages de l’époque.

Nouvelles technologies

Une aide financière du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, de l’ordre de 84 900 $, a par ailleurs permis de doter le magasin d’équipements multimédias modernes qui favorisent une interaction avec les visiteurs. La firme Cultura a élaboré le concept pendant que l’entreprise Train d’enfer procédait à l’installation du matériel.

«Les visiteurs peuvent désormais visionner le contenu du grenier grâce à une caméra à 180 degrés, écouter des anecdotes de l’époque autour du poêle à bois et rencontrer le marchand général sur grand écran», signale Jacqueline Côté, directrice des communications et deuxième vice-présidente de la Société d’histoire de Missisquoi.

La mise aux normes de l’édifice et l’implantation des nouvelles technologies ont nécessité des investissements de l’ordre de 125 000 $.

«Nous prévoyons compléter le financement au moyen de diverses activités de levée de fonds. Les dons du public sont également acceptés. Un reçu pour fins d’impôts sera émis pour toute contribution de 20 $  et plus», précise Mme Côté.

Les intéressés peuvent composer le 248-3153 ou consulter le site www.museemissisquoi.ca .

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires