Les Farnhamiens bravent la pluie

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert

L’ambiance était à la fête, vendredi dernier à Farnham, pour la septième édition du Relais pour la vie. Et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la pluie n’a pas réussi à  vaincre l’enthousiasme des participants.

Les gens ont commencé à affluer au parc Roch-Bourbonnais, peu après 17 heures, pour l’accueil des équipes et le «5 à 7» des survivants. Puis, les marcheurs ont eu droit à une séance d’échauffement offerte par Geneviève Émond et Christine Dubé, de la Clinique équilibre santé Émond-Dubé.

Après le discours du maire Josef Hüsler, le mot de bienvenue du président d’honneur Christian van Gennip et le dévoilement du programme de la soirée, une cinquantaine de survivants et leurs accompagnateurs ont effectué un premier tour de piste en compagnie du petit Daelen Deslauriers, cinq ans et de sa mère, Nadia Isabelle Lavoie. Un moment particulièrement émouvant…

Les 25 équipes ont par la suite été présentées à tour de rôle avant d’entreprendre la fameuse marche à relais. Plusieurs participants avaient pris soin d’apporter avec eux des banderoles et accessoires de circonstance… sans oublier les indispensables parapluies, imperméables et bottes de caoutchouc! Il faut dire que les habitués de l’événement ont appris à composer avec la pluie au fil des ans.

Place à la musique!

En plus de souligner le courage des survivants et de rendre hommage aux victimes du cancer, le Relais pour la vie de Farnham a notamment permis à la population de découvrir des artistes de talent et de se laisser transporter par la musique durant toute une soirée.

Le violoniste Pascal Gemme (Genticorum), la jeune chanteuse Liana Adam, la chorale de l’école primaire Saint-Jacques, l’auteur-compositeur-interprète Guillaume Longpré, les chansonniers Jean-Philip Pothier et Karl Millette, le batteur Patrice Tringle, le chanteur Jean-Sébastien Lavoie (La Voix) et le groupe Juke Box sont montés sur scène à tour de rôle, entre 17h30 et 1 heure du matin, dans le cadre de ce grand rassemblement annuel.

Près d’un millier de luminaires ont par ailleurs été allumés à la mémoire des victimes du cancer en milieu de soirée au son de la cornemuse. Les petits lampions ont guidé et inspiré les marcheurs tout au long de la nuit.

«Les spectacles musicaux sont devenus la marque de commerce du Relais pour la vie de Farnham. Il a suffi de deux ans pour implanter cette formule», prend soin de rappeler Lucie Longpré, co-responsable des comités animation et recrutement.

Le cap du demi-million

Cette activité de levée de fonds au profit de la Société canadienne du cancer (SCC) a permis d’amasser plus de 66 500 $. «Il s’agit d’un montant préliminaire, car nous n’avons pas encore tous les chiffres en main», précise Caroline Dezainde, agente de développement à la SCC.

La plus grosse partie de cette somme a été amassée par les participants, au rythme de 100 $ et plus par marcheur et au moyen de la vente de luminaires à 5 $ pièce. Plusieurs commanditaires ont également contribué au succès de l’événement, en défrayant le coût de certains équipements ou en fournissant divers biens et services. Une projection vidéo, réalisée par Nicolas Roy, a d’ailleurs permis de souligner la contribution de ces précieux collaborateurs.

Il convient de noter que le Relais pour la vie a permis de recueillir au-delà d’un demi-million de dollars depuis sept ans pour le financement de la recherche sur le cancer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires