L’expertise du Cégep de Granby au service du 9e art !

Les différentes formes d’arts sont bien présentes au Cégep de Granby-Haute-Yamaska. Cette fois, c’est le talent d’un de ses enseignants et d’une de ses anciennes élèves qui est recherché jusque dans la métropole pour l’organisation du tout premier Festival BD de Montréal.

 

 

Daniel Dupré est enseignant en arts et lettres au Cégep de Granby Haute-Yamaska. Ce dernier se décrit lui-même comme un amateur du 9e art depuis plus de 30 ans. Son libraire et ami grand connaisseur de l’univers de la bande dessinée, François Mayeux, était à la recherche d’une personne pour collaborer à un festival de BD. «J’ai tout de suite pensé à mon ancienne étudiante, Myriam Lalumière. Lors de son passage chez nous, elle avait démontré de grandes qualités pour l’organisation d’événements culturels», affirme M. Dupré.

 

 

En ce moment, la jeune femme de 20 ans est étudiante en communication à l’Université du Québec à Montréal. «Je suis déjà une personne qui m’implique beaucoup, mais là, c’est un milieu qui me fait <I>triper<I>», ajoute celle qui porte le titre de coordonnatrice du Festival BD de Montréal.

 

 

Après avoir fondé un CA et un conseil d’administration, l’événement aura lieu du 1er au 3 juin à l’Espace La Fontaine. Il y a déjà plus de 75 auteurs qui ont confirmé leur présence provenant d’un peu partout au Québec et même de l’étranger. «Pour une première édition, nous sommes très satisfaits de la réponse. Il y a une effervescence autour de la BD. Le moment est vraiment propice», affirme Mme Lalumière.

 

 

Tous les deux invitent les gens à découvrir la riche programmation du Festival BD de Montréal en consultant le site www.fdbm-montreal.ca.

 

Un Cégep dynamique

 

Myriam Lalumière est convaincue que son passage au Cégep de Granby-Haute-Yamaska lui est très favorable. «Le programme d’arts et lettres ici est exceptionnel. Quand je suis arrivé à l’UQAM, ma formation impressionnait mes professeurs. Je me sentais prête à affronter le monde universitaire puis la vie professionnelle. En général, c’est vraiment un cégep qui marque», poursuit la jeune femme originaire de Granby.

 

 

De son côté, Daniel Dupré est très fier de voir ses étudiants prendre leur envol et il est heureux de pouvoir collaborer avec certains d’entre eux après leur départ du Cégep.

 

 

D’ailleurs, toute cette expérience fait mijoter à l’enseignant l’idée de ramener un cours complémentaire sur la bande dessinée au Cégep de Granby-Haute-Yamaska. «Il y a 15 ans, j’en ai déjà donné un, et là, je pense que c’est le temps de le remettre à l’horaire. C’est vraiment devenu un genre littéraire à part entière et qui est en vogue», avoue celui qui est également connu pour son implication au Festival international de la chanson de Granby.

 

 

Ce dernier a déjà réussi avec le bibliothécaire du Cégep, Daniel Marquis, à faire en sorte qu’une section de la nouvelle bibliothèque de l’institution scolaire collégiale soit dédiée à la BD. «On a vraiment un inventaire de bandes dessinées riche en quantité et en qualité», conclut M. Dupré.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires