Oeuvres d’Ozias Leduc: le projet franchit une nouvelle étape

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Oeuvres d’Ozias Leduc: le projet franchit une nouvelle étape
Saint-François-d’Assise recevant les stigmates. Huile sur toile de 1911-1912. Au-dessus du premier confessionnal dans le transept sud de l'église St-Romuald.

PATRIMOINE. Le projet de restauration des œuvres d’Ozias Leduc à l’église Saint-Romuald  a été présélectionné par le Conseil du patrimoine religieux du Québec et pourrait bénéficier d’un appui financier de l’État.

«On a reçu la réponse du Conseil au début de mars. L’organisme nous a demandé de lui fournir l’avis de trois experts en guise d’appui à nos deux demandes de subventions. Nous avons fait nos devoirs et attendons maintenant la suite des choses. Nous sommes confiants d’avoir une réponse assez rapidement», résume Marie-Hélène Naud, diplômée en histoire de l’art et membre du comité de travail qui pilote le dossier pour le compte de la paroisse.

Les experts Patrick Legris, de la maison Legris Conservation Inc., Sophie Roberge, du Centre de conservation du Québec et Anita Henry, conservatrice accréditée, ont été mis à contribution pour les besoins de cet exercice.

La première demande d’aide financière concerne la restauration des 14 tableaux du chemin de croix. Le coût de l’opération pourrait varier entre 24 000 $ et 40 000 $, selon l’avis des experts.

«Ces toiles ont été restaurées une première fois en 1926 par Paul-Émile Borduas, élève d’Ozias Leduc. Le prestige de Borduas ajoute de la valeur aux œuvres», indique Mme Naud.

La seconde demande de subvention vise la restauration des quatre toiles situées au-dessus des confessionnaux, dans les chapelles du temple religieux. Le coût des travaux devrait jouer entre 13 000 $ et 27 000 $.

Selon Mme Naud, 75 % de la facture pourrait être payée par Québec alors que la paroisse assumerait la différence.

Une partie des profits de la vente du livre Ozias Leduc et la décoration intérieure de l’église Saint-Romuald de Farnham (1905-1912), un ouvrage rédigé par Marie-Hélène Naud durant ses études de deuxième cycle à l’Université de Montréal, aidera à la réalisation du projet.

«La paroisse a acheté 300 exemplaires du livre à 60 % du prix de détail et a déjà réalisé un profit de 5 200 $ avec la revente de 150 copies. Des exemplaires de l’ouvrage sont toujours disponibles au presbytère», précise Mme Naud.

Les paroissiens peuvent également faire un don pour la restauration des toiles en échange d’un reçu pour fins d’impôt.

Il  convient de rappeler que la paroisse Saint-Romuald proposait l’été dernier des conférences et visites guidées de l’église de la rue Yamaska à l’occasion du 150e anniversaire de naissance d’Ozias Leduc.

Comité de travail

. Marie-Hélène Naud, diplômée en histoire de l’art

. André Godbout, représentant du Diocèse de Saint-Hyacinthe

. Sylvie Grenier, secrétaire de la paroisse Saint-Romuald

. Pauline Mercier-Laguë, conseillère municipale de Farnham

. Micheline Lamarche, Cécile Choinière, Liliane Ostiguy et Isabelle Chartrand, bénévoles

Œuvres ciblées

. 14 tableaux du chemin de croix

. 4 toiles situées au-dessus des confessionnaux :

. La communion de Saint-Louis-de-Gonzague

. Saint-Antoine-de-Padoue

. La présentation de Marie au temple

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires