Sa maison brûle: réveillé par les vitres qui éclatent

Sa maison brûle: réveillé par les vitres qui éclatent

La résidence est une perte totale

PERTE TOTALE. Réveillé par le bruit des fenêtres qui éclatent, le propriétaire d’une résidence unifamiliale du rang Campbell à Sainte-Sabine l’a échappé belle, dans la nuit de mardi à mercredi. Sa maison a été complètement ravagée par un incendie.

Au cours de leur patrouille, les policiers ont constaté qu’il y avait de la fumée qui émanait d’une résidence. «Au moment où les policiers sont arrivés sur les lieux, l’occupant de la maison venait d’en sortir pour aller chez un voisin appeler les pompiers», explique la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec.

«Il semble que l’avertisseur de fumée n’est pas fonctionné. Le propriétaire a été réveillé par le bruit des vitres qui éclataient», enchaîne Mario Nareau, directeur du Service des incendies de Farnham, brigade qui dessert la municipalité de Sainte-Sabine. L’homme n’a pas été blessé.

Dès l’appel initial logé aux pompiers, à 2h25, mercredi, la résidence était complètement embrasée. Les pompiers ont procédé à une attaque défensive. L’extinction s’est complétée sans anicroche et il n’y avait aucun risque de propagation à d’autres bâtiments.

Vingt-six pompiers provenant des brigades de Farnham, Notre-Dame-de-Stanbridge et Bedford ont participé à l’intervention. L’enquête pour établir les causes et circonstances de l’incendie est toujours en cours. À première vue, il s’agirait d’un brasier accidentel.

La résidence est une perte totale, de même que les deux voitures qui se trouvaient sous l’abri d’auto. La valeur des pertes excède les 200 000$.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires