Martin Thibert n’est plus le candidat du Parti libéral dans Iberville

Martin Thibert n’est plus le candidat du Parti libéral dans Iberville

Le maire de Saint-Sébastien, Martin Thibert, entend s’investir en politique scolaire plutôt qu’en politique provinciale.

Crédit photo : Photo: Canada Français

POLITIQUE. Martin Thibert ne sera pas le candidat du Parti libéral du Québec dans le comté d’Iber­ville aux élections du 1er octobre prochain.

M. Thibert avait été désigné officiellement lors d’une assemblée d’investiture tenue en novembre dernier. Il était alors le seul candidat en lice et les ministres Stéphane Billette et Robert Poëti avaient pris la peine de se déplacer pour lui donner leur appui.

M. Thibert annonce qu’il choisit plutôt de se lancer en politique scolaire et sera candidat à la présidence de la Commission scolaire des Hautes-Rivières, le 4 novembre. Il fera campagne avec une équipe.

Il explique qu’il a toujours songé à s’impliquer dans le domaine scolaire. Par ailleurs, il aurait eu de la peine de quitter ses fonctions de maire de Saint-Sébastien. S’il avait été élu député, il aurait dû renon­cer à ces fonctions.

M. Thibert compte demeurer maire s’il est élu à la Commission scolaire. Il évalue qu’il pourra conserver ainsi un lien plus étroit avec son milieu.

Administrateur à la Fédération des municipalités du Québec, Martin Thibert a eu à voya­ger beaucoup à Québec. Il a réalisé que la fonction de député implique de multiples déplacements entre le comté et la capitale. Père de six enfants et propriétaire d’une entreprise, il aurait été souvent absent du foyer. Cet élément est aussi entré en ligne de compte, dit-il.

Le Parti libéral devra donc se trouver un autre candidat pour faire la lutte à la députée Claire Samson, de la Coalition avenir Québec et à Nicolas Dionne, du Parti québécois, dans la circonscription d’Iberville.