Nouvel Air et Parachute Montréal: deux bannières, un même groupe

Nouvel Air et Parachute Montréal: deux bannières, un même groupe

L’école Nouvel Air de Farnham entreprendra sa 27e saison le 1er mai prochain.

Crédit photo : L’Avenir & Des Rivières – Archives

PARACHUTISME. Le site Internet de l’école de parachutisme de Farnham peut laisser croire que Nouvel Air a changé de mains ou a fusionné avec une autre entreprise. Après vérification, il n’en est rien!

«Nous avons ajouté la mention Parachute Montréal Rive-Sud (nom de l’école de Saint-Esprit sur la Rive Nord) à Parachutisme Nouvel Air (nom de l’école de Farnham sur la Rive Sud), pour des raisons de marketing. Le nom Parachute Montréal marche bien quand on fait une recherche sur Internet», explique le copropriétaire Michel Lemay.

Ce dernier précise que les deux compagnies appartiennent aux trois mêmes propriétaires depuis nombre d’années, sans que la population le sache. M. Lemay voit à la bonne marche des écoles de parachutisme de Farnham et de Saint-Esprit avec la complicité de ses partenaires d’affaires Daniel Paquette et Mario Prévost.

«Comme Nouvel Air a acquis une bonne notoriété au fil des 25 dernières années, il nous apparaissait opportun de conserver le nom», ajoute M. Lemay.

Feuille de route

L’école Nouvel Air a vu le jour à Saint-Hyacinthe en 1990 avant de déménager à Farnham en 1991. L’école Parachute Montréal a été fondée une quinzaine d’années plus tard.

Chacun des deux campus accueille 150 sauteurs réguliers chaque week-end et fournit du travail à une trentaine de personnes. Ces établissements sont le théâtre de 40 000 sauts bon an, mal an, ce qui fait de Nouvel Air / Parachute Montréal l’une des plus grosses entreprises du genre au Canada.

«À Farnham, près de 4 000 personnes font leur premier saut en tandem. Environ 10 % d’entre eux reviendront nous voir par la suite pour un deuxième saut ou une formation plus complète», indique M. Lemay.

Les deux campus offrent des sauts à 13 500 pieds d’altitude avec 50 secondes de chute libre et des sauts à 18 000 pieds avec 1 minute et 40 secondes de chute libre.

«Le saut à 18 000 pieds se fait surtout en tandem et nécessite l’utilisation d’un masque à oxygène lors de la montée en avion», poursuit M. Lemay.

Championnats du monde

Le nom de Nouvel Air / Parachute Montréal est étroitement associé à l’équipe de compétition Évolution, composée de Jean-Christophe Ouimet et des frères Martin, Vincent et Benoit Lemay.

L’équipe féminine Parachute Montréal Fuzion défend également les couleurs du Canada sur la scène internationale.

«Les prochains championnats du monde auront lieu cet automne en Australie. Nos équipes seront une fois de plus de la compétition», signale Michel Lemay, lui-même un ancien compétiteur qui a réussi à transmettre sa passion à ses enfants.