Environ 2500 travailleurs de Boeing vont se mettre en grève après le refus de l’offre

The Associated Press
Environ 2500 travailleurs de Boeing vont se mettre en grève après le refus de l’offre

SAINT CHARLES, Mo. — Environ 2500 travailleurs de la multinationale Boeing devraient se mettre en grève le mois prochain dans trois usines de la région de Saint-Louis, aux États-Unis, après avoir voté dimanche pour rejeter une offre de contrat du fabricant d’avions. 

La grève devrait commencer le 1er août dans les usines de Boeing des comtés de Saint-Charles, de Saint-Louis et de Mascoutah, dans l’Illinois, après que le syndicat de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (district 837) a rejeté le contrat, selon le journal régional St. Louis Post-Dispatch. 

«Nous ne pouvons pas accepter un contrat qui n’est pas juste et équitable, car cette entreprise continue de gagner des milliards de dollars chaque année sur le dos de nos membres qui travaillent dur», a indiqué le syndicat.

Boing a déclaré dans un communiqué que la société basée à Chicago était déçue du vote, mais qu’elle utiliserait désormais son «plan d’urgence pour soutenir la continuité des opérations en cas de grève».

Un porte-parole de Boeing a mentionné que l’offre de contrat de la société incluait des augmentations compétitives et un plan de retraite généreux, dans lequel Boeing s’engageait à verser les contributions des employés à leur plan de retraite à hauteur de 10 % de leur salaire.

Boeing devrait faire le point sur ses finances cette semaine lors de la publication de son prochain rapport sur les résultats trimestriels, mercredi. Plus tôt cette année, Boeing a annoncé une perte de 1,2 milliard $ au premier trimestre, mais pas plus tard que la semaine dernière, la société a annoncé que Delta Air Lines avait commandé 100 de ses 737 avions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires